Publié : 11 février 2008

Amanda Chocolat

PROJET PRODUCTION D’ ECRIT A PARTIR DU SUPPORT

« Amanda chocolat »

Bernard Friot
Anne Herbaut

Milan poche

Histoires à la carte

Objectifs du projet :

produire un écrit long en respectant des contraintes de -scénario
mettre en forme ce produit pour qu’il devienne communicable et exploitable
percevoir les différentes phases du projet amenant les élèves de la production orale à la production écrite autonome ou semi- autonome
mettre en place une gestion du groupe classe permettant de répondre aux besoins des différents groupes constitués

Présentation et Analyse de l’œuvre

Le père d’Amanda est un très grand chocolatier et Amanda mange du chocolat depuis sa plus tendre enfance. Personne ne résiste aux douceurs, aux friandises et autres bonbons personne sauf Amanda qui du jour au lendemain décide de ne plus jamais manger de chocolat ! Son père désespéré essaie de la faire changer d’avis mais rien à faire, Amanda résiste et « elle a refermé la porte au nez de son père stupéfait et désespéré ».
L’histoire s’arrête alors avec un questionnement : « Que s’est-il passé ensuite ? »
A partir d’un point commun, le lecteur a ensuite le choix entre trois déroulements possibles de l’histoire

PHASE 1

Appropriation du support utilisé

Analyse du support pour prélever des indices

Matériel :

le livre « Amanda chocolat »

matériel collectif

les premières pages du livre (texte et illustrations) agrandies pour être affichées au tableau

le texte seul agrandi

une bande de papier blanc pour créer le scénario

matériel individuel :

texte pages 3, 4 ,5, 6,7 (un par élève)

Gestion du groupe : individuel et collectif

- 1.Découverte du support histoire lue, « arrêt sur image » : première lecture de découverte

  • entrer par le texte pour faire travailler l’imaginaire
    « Vous allez lire ce texte et ensuite nous en discuterons »

observer les élèves pendant qu’ils lisent, aider les élèves en difficulté si nécessaire, passer par une lecture à voix haute de certains passages ou de certains mots pour permettre aux élèves de ne pas se bloquer
faire une synthèse des observations : il n’y a pas de fin, l’histoire est incomplète, on ne sait pas ce qui se passe après....

Amener les élèves à percevoir que l’histoire est incomplète et expliquer le projet :

« Vous allez écrire la suite ou les suites possibles à cette histoire"

mise en place du projet d’écriture

- 2.deuxième lecture d’approfondissement :

Mise en place de l’univers de référence : recherche des personnages, des lieux, des événements...

percevoir les éléments qui serviront lors de l’écriture
« Nous allons relire le texte et nous allons chercher des informations et les souligner »

  • repérage des personnages : Amanda, son père Nicolas Fève : les repérer et les souligner dans le texte (souligner ou stabyloter en bleu)
  • repérage de la situation initiale et de l’univers de référence : Nicolas fève est le plus grand chocolatier de la région : souligner ces informations qui sont réparties dans le texte (souligner ou stabyloter en vert)
  • repérer la situation problème : Amanda décide de ne plus jamais manger de chocolat (souligner ou stabyloter en rouge)
    • faire repérer les éléments du texte qui nous donne des indications sur le caractère d’Amanda
      • p 3 : « ...du munster qui pue ! »
      • p 4 : « ...non et non ! ... j’ai dit non ! et c’est non, nom de nom ! »
    • faire repérer les passages qui soulignent le désespoir du père et pourquoi

Les recherches sur les personnages, les lieux, les événements se font les unes après les autres : les élèves cherchent les informations et stabylotent sur leur feuille puis toute la classe en collectif met en commun ces recherches, la feuille mémoire (texte agrandi) de la classe est stabylotée en fonction des codes couleurs cités plus haut

Les informations prélevées seront notées sur les panneaux les unes après les autres

percevoir les différentes informations et les supports qui nous les donnent

percevoir la psychologie des personnages car une histoire est basée sur des inférences liées à la psychologie des personnages mise en relation avec des événements

psychologie

Personnages

Amanda, Praline, Charlotte : fille unique, orpheline, a perdu sa mère


Nicolas fève
 : père d’Amanda, grand chocolatier décidée, autoritaire,veuf, désespéré de voir que sa fille ne veut plus manger de chocolat, se croit rejeté par sa fille, très attaché à sa fille

Lieux
Pas d’indications, pas de descriptions
Ni dans le texte, ni dans l’illustration

Evénements
situation initiale

situation problème

premier essai de résolution

persistance du problème

Amanda mange du chocolat depuis qu’elle est toute petite

Amanda décide brusquement de ne plus jamais manger de chocolat mais des légumes, du fromage... et plein d’autres choses

le père invente une barre chocolatée à la tomate et au fromage fondu

Amanda refuse la barre chocolatée et persiste : elle ne mangera plus de chocolat !

suivant les propositions des élèves, essayer d’organiser les prises d’indices pour une visualisation plus facile et une mise en correspondance de certains éléments : ce qu’on sait, les hypothèses qu’on peut faire

PHASE 2

Mise en place du projet d’écriture

Création du scénario

Matériel

Photocopies agrandies du début de l’histoire lue (jusqu’à page 7)
Une grande bande de papier sur laquelle est collé le début de l’histoire
Un tableau récapitulatif des étapes de l’histoire renseigné avec les informations prélevées au cours de la lecture d’approfondissement

Gestion du groupe : collectif

- 1.Mise en place du projet d’écriture

  • déclencher, solliciter et motiver la production orale
  • penser l’énoncé oral en le reliant aux indices prélevés en phase 1
  • créer des liens, garder une cohérence

présenter le matériel au tableau

illustrations agrandies placées et collées sur la bande de papier les unes après les autres comme dans l’histoire, arrêt sur image puis espace blanc (cet espace représente visuellement le travail de production d’écrit, de pensée que les élèves vont avoir à faire pour continuer l’histoire)

« Que va-t-il pouvoir se passer ? »

  • laisser les élèves réagir oralement, prélever des informations, les garder en mémoire ou sur papier (prise de notes)

« Tout ce que vous venez de dire est intéressant maintenant nous allons essayer de garder une trace écrite pour nous en souvenir, pour nous aider à écrire par la suite, pour ne pas oublier ce que nous venons de dire »

- 2.Création d’un scénario ou de plusieurs scénarios (suivant les désirs et les propositions des élèves : prévoir alors plusieurs bandes de papier pour plusieurs scénarios possibles)

  • garder et créer une cohérence

revenir sur le texte déclenchant la production, la suite de l’histoire
reprendre les idées émises par les élèves et les lier entre elles
représenter, schématiser les événements (dessins simples) pour garder une trace écrite et visualisable
apporter des changements suivant la volonté des élèves

- 3.Relecture du scénario et mise en place de la production autonome par atelier
« Nous venons de créer un scénario qui va nous aider à garder en mémoire tout ce que nous avons dit car notre projet va être long alors il faut garder des traces écrites sinon nous risquons d’oublier certains éléments de l’histoire. La prochaine fois vous allez écrire tout seul l’histoire que nous avons en tête car si nous voulons créer un petit livre, il faut l’écrire pour que d’autres puissent le lire aussi »
« Vous allez travailler par deux et certains travailleront avec moi »

toutes ces étapes peuvent être mises en place avec le tableau récapitulatif des étapes
la suite évoquée par les élèves est alors notée sur le support tableau
on peut mettre en place une différenciation au niveau de l’utilisation des supports « scénario » certains élèves auront plus de facilité pour s’approprier le support schématisé alors que d’autres fonctionneront mieux avec le support tableau, il est donc possible de proposer les deux au groupe classe

PHASE 3

Passer de l’énoncé oral à l’énoncé écrit

Mettre en mots, amener les élèves à utiliser leur capital de mots mémorisés

Comprendre ce qu’est la réécriture : notion de brouillon

Matériel :

petit livret un pour deux élèves contenant les illustrations début de l’histoire et des pages blanches
bande de papier blanc et pâte à fixe pour l’écriture autonome des élèves : les élèves écrivent sur les bandes de papier qui seront collées avec la pâte à fixe sur le support
bande de papier blanc pour écrire les mots demandés par les élèves

Gestion du groupe :

élèves par deux, groupes homogènes : écriture autonome
élèves en difficulté regroupés : présence de l’adulte : dictée à l’adulte

- 1.Présentation du livret et rappel de la tâche à accomplir :

  • présenter le livret et laisser les élèves réagir
  • collectivement définir la tâche à accomplir : « Vous allez écrire la suite de l’histoire, vous allez inventer ce que va faire Amanda en vous servant du scénario que nous avons écrit »

afficher le scénario, les scénarios, le ou les tableaux récapitulatifs, rappel si nécessaire des événements représentés

contrat de travail : « Vous allez essayer d’écrire à deux, tous les deux seuls, pour cela il faudra penser à ce que vous allez écrire puis l’écrire »
« Si vous ne savez pas écrire un mot comment peut-on faire ? »

    • les affichages de la classe : le mot cherché est peut- être écrit
    • passage phonème/ graphème : donner un exemple concret au tableau (cette aide ne peut être utilisée que pour les mots avec correspondances phonèmes/graphèmes non complexes)
    • écriture du mot demandé pour faire visualiser la bonne écriture orthographique ( activation de la mémoire orthographique) : « Vous venez me demander et je vous l’écris sur un petit papier » (post-it)
  • l’adulte relève tous les post-it à la fin de chaque séance et note sur une grande affiche tous les mots qui ont été demandés pour créer un répertoire de mots utilisés
    • répertoire collectif avec les affiches successives affichées en classe
    • répertoire individuel : tous les élèves auront une fiche mémoire des mots demandés qui pourra être classée dans un cahier, un porte vues, un classeur, outil qui pourra être consulté lors des phases de production d’écrit

créer un répertoire des mots demandés dans une situation de production d’écrit

construire un répertoire collectif et individuel

- 2.Mise en place de la situation d’écriture en fonction de ces paramètres

  • prise en charge des élèves en difficulté : aide à la mise en mots, aide à l’écriture, dictée à l’adulte
  • prévoir un matériel agrandi pour la dictée à l’adulte pour permettre une meilleure visualisation de ce qui est écrit par tous les élèves

Rappel du scénario : remise en contexte

Mise en mots : « Comment allons nous pouvoir le dire... ? »
« Comment je vais l’écrire ? »

pendant la dictée à l’adulte demander aux élèves de répéter ce qu’il faut écrire

  • répètent-ils la même chose ? Le corpus est-il identique ?
  • changent-ils des éléments ? lesquels ? s’en rendent-ils compte ?

L’adulte répète alors la première production orale « Tu te souviens tu avais dit... »
(langage d’évocation)

  • certains souhaitent-ils écrire au bout d’un moment ? dans ce cas :

laisser l’élève écrire en observant quelle démarche est mise en place
au bout d’un moment quand le texte se construit :
faire un arrêt : « Je vais vous relire tout ce que vous venez de me dicter et vous allez me dire si vous voulez rajouter des informations pour compléter »
relire et observer les élèves : réactions à certains passages
« Voulez vous rajouter certains éléments ? », « Voulez vous changer certains éléments ? » (notion de brouillon, d’écriture successive en mouvement)
si oui : lesquels et à quels endroits du texte : signaler les passages à revoir par une couleur et leur dire : « Vous allez en discuter entre vous pendant que je vais voir vos camarades, quand je reviendrai nous rajouterons les informations ou alors vous le faites tous seuls »

mettre en place un contrat de travail

reprendre la production pour apporter les changements prévus par les élèves

aller observer les productions des autres groupes : l’aide apportée sera du même type que celle des élèves en difficulté en fonction des obstacles rencontrés

Phase 4

Retour sur le texte

2e jet

analyse de certains éléments à partir des productions des élèves

Matériel :

texte photocopié de chaque groupe en petit et en grand (affichage au tableau)
livret
scénario
gestion du groupe
idem phase 3

- 1.Retour sur les textes en différé

  • faire émerger des catégories employées par les élèves
  • amener les élèves à comprendre, à partir de leurs productions, qu’il est possible de désigner un personnage, un lieu de façons différentes avec des mots différents : axe paradigmatique
  • travailler les équivalences lexicales pour désigner les personnages, les lieux....
  • manipuler l’axe paradigmatique et l’axe syntagmatique pour aboutir à des versions différentes
  • aboutir à un affichage de répertoire diversifié utilisé dans les productions des élèves
  • « J’ai lu vos textes et je me suis aperçue que vous n’aviez pas tous utilisé les mêmes mots pour désigner les personnages, les lieux, les amis...... Nous allons observer ce que vous avez utilisé »
  • noter les différents mots, expressions utilisés sur des feuilles de papier canson
    - essayer de trouver d’autres expressions possibles (élargir les désignations)

- 2.Deuxième jet :
« Vous allez relire votre texte et vous pouvez le compléter ou changer quelques éléments après ce que nous venons de faire et les différentes informations qui figurent sur les affiches (feuilles canson construites en 1) »
reprendre les élèves en difficulté et les amener à réécrire certains éléments
compléter par des infos supplémentaires en utilisant la relance en fonction des différents éléments choisis par les groupes

- 3.Présentation du texte définitif tapé en différé pour :
prendre connaissance de la production finale
découper le texte et le placer dans le livret
penser à une illustration correspondant à l’histoire inventée

  • représenter va amener les élèves à percevoir les contraintes de l’illustration liée aux étapes du schéma narratif :
    • permanence des personnages qui seront représentés toujours de la même façon sauf si le texte annonce un changement

Phase 5

Présentation du produit fini : communication et lecture de l’histoire

Perspective
Lecture de la fin de l’histoire écrite par l’auteur

Matériel :
livret fini
livre

Gestion du groupe :
groupe de deux
collectif

- 1.Communication réciproque des productions

les élèves sont par groupe de deux : les mêmes que pour la production écrite
une production leur est donnée, ils en prennent connaissance
aide aux élèves en difficulté : possibilité de les laisser lire tous seuls ou accompagnement selon leur désir ou les deux aides en cas de difficulté de lecture

- 2.Mise en commun et retour vers le scénario

« Quel est votre avis sur les histoires, le scénario est-il respecté, quelles sont les différences ? »
amener les élèves à donner leur avis sur l’histoire, faire percevoir les différences d’interprétation

  • écrire permet de dire de façon différente une même idée
  • amener les élèves à percevoir tout le travail effectué en leur montrant les brouillons de départ comparé au produit fini ( écriture en mouvement)

- 3. Perspectives pour les productions

si possible faire un exemplaire par élève, les emmener à la maison et expliquer le travail qui a été fait
envisager des communications aux autres classes : comment ? A qui ?

- 4.Présentation et lecture de la fin de l’histoire écrite par l’auteur

réactions des élèves

possibilité d’écriture directe sur ordinateur (compétences du B2I)

Florence Breuneval, CPC, 3e Gennevilliers

Documents joints