Publié : 5 avril 2011

L’OMBRE

L’OMBRE

• Matériel :
-  projecteur diapo
-  feuille de papier canson
-  feutre noir
1. Jeu du « qui est-ce ? »
► prélever des indices
► faire des hypothèses, les vérifier
► poser des questions, se poser des questions
• déclenchement :
• demander à un ou deux collègues de l’école connus des élèves de se prêter au jeu
• placer le collègue dans le jet de lumière du projecteur diapo devant la feuille de papier canson, de profil et tracer au feutre noir la « trace » de l’ombre projetée sur la feuille
• Démarche :
• en regroupement
-  proposer un profil aux élèves, l’afficher sans rien dire avant l’arrivée des élèves en classe
-  observer les élèves : comment réagissent-ils ? Posent-ils des questions ? Comment parlent-ils de ce profil ? Comment le regardent-ils : s’éloignent-ils ? se rapprochent-ils ? Font-ils des hypothèses ?
-  écouter les élèves et garder en mémoire ce qui est dit (le noter sur une feuille pour le garder en mémoire)
-  « d’après vous qui est-ce ? »
-  partir des propositions notées des élèves et leur demander d’expliquer à partir de quels indices ils pensent qu’il s’agit de telle ou de telle personne
-  trouver la personne : aller demander à cette personne de venir se mettre de profil pour comparer la trace avec le profil de la personne
2. « Comment a-t-on fait ce profil ? »
► mise en place d’une démarche expérimentale
► rechercher, se questionner sur une technique
► faire des hypothèses sur l’utilisation du matériel
► expérimenter et vérifier
• en atelier de 4 élèves
• Démarche :
-  Etape 1 : recueil des propositions
-  « Comment peut-on faire si nous voulons faire vos profils ? »
-  relever les propositions des élèves, les noter afin de faire une synthèse des différentes propositions en regroupement
-  chaque groupe essaie de trouver une ou plusieurs techniques
-  Etape 2 : reprise des techniques proposées : questionnement, expérimentation et analyse à partir des propositions des élèves
-  « On se met devant la feuille et on dessine » : expérimenter, que se passe-t-il ? Que peut-on faire pour que l’ombre soit plus visible ?
-  avancer l’idée de « lumière » qui permet d’avoir une ombre
-  faire jouer les élèves avec des lumières de lampe de poche : ombre des mains, ombre d’objets….
-  La lumière des lampes de poche est-elle suffisante pour avoir l’ombre du profil ?
-  Comment avoir plus de lumière ? utiliser une grosse lampe
-  Proposer la lumière du projecteur diapositives
-  Faire jouer les élèves avec cette lumière sur un mur blanc : que remarquez-vous ?
-  Comment va-t-on faire avec cette lumière pour avoir l’ombre du profil ?
-  Laisser les élèves tâtonner, faire des remarques, observer pour chaque essai
-  après les différents essais et leurs résultats : dégager une technique qui sera verbalisée et notée
-  Etape 3 : Faisons nos profils
-  Rappel de la technique à l’oral par les élèves
-  Rappel de la technique par la lecture des notes prises lors de l’étape précédente
-  Les élèves sont mis par binôme
-  Expérimentation : chaque élève se place devant le jet de lumière, un autre élève trace son profil en fonction de l’ombre
-  Tous les élèves de l’atelier observent les résultats
-  Etape 4 : prolongement : notre ombre dans la cour quand il y a du soleil
-  D’où vient cette ombre ?
-  Matériel :
-  Bande de papier assez grande
-  Grouper les élèves par deux et mesurer les ombres réciproques avec une bande de papier
-  Ecrire sur la bande de papier le moment de l’observation
-  Répéter l’activité matin, midi, soir : à chaque activité faire remarquer l’endroit où est l’ombre, observer le soleil dans le ciel
-  Afficher les bandes au sol ou au tableau
-  Faire apparaître les conclusions :
. l’ombre grandit ou diminue selon le moment de la journée
. sans soleil il n’y a pas d’ombre
. il faut trois éléments pour produire l’ombre :
▪le soleil (source de lumière)
▪un obstacle (l’élève, moi, un objet)
▪un support (le sol ou le mur)
-  Etape 5 : produire de l’ombre
-  Matériel :
-  lampe torche
-  figurines en plastique
-  demander de produire des ombres avec le matériel mis à disposition
-  laisser manipuler : observer les tâtonnements des élèves, les questionner, leur demander d’expliquer
-  demander de produire la plus grande ombre, la plus petite ombre possible
-  synthèse et conclusion collective :
. rappeler la première manipulation dehors (ombre avec le soleil)
.faire le parallèle entre hauteur de la lampe/ hauteur du soleil/ heures de la journée
-  Etape 6 : les ombres déformées
-  Reprendre Etape 3 « Faisons nos profils » :
-  Rappel de la technique : mise en place du matériel
-  Mise en liaison avec les conclusions et les constats des étapes 4 et 5 : la hauteur de la lampe/ du soleil induit sur la forme de l’ombre
-  Faire bouger le projecteur et observer ce que cela donne
-  Chercher à produire des ombres plus grandes/ plus petites, déformées : déformations verticales, latérales

Prolongements
• Les ombres chinoises :
-  reprendre la technique de l’ombre avec le projecteur diapo et dire « et si on se mettait derrière la feuille de papier et non pas devant ? » : où placer la lumière ? où se placer pour avoir une ombre chinoise ?
-  laisser les élèves tester : les écouter, relever leurs remarques, les questionner
-  jouer avec les mains, avec des objets
-  possibilité de mise en place d’un projet lié aux ombres chinoises :
. création d’un scénario, d’une histoire
. choix de personnages, d’intrigue….
. création des personnages en carton, construction du matériel qui servira à faire les ombres
. manipulation de ce matériel
. mise en forme du projet nécessitant :
▪ travail sur la diction, la voix, la prononciation, intonation
▪ manipulation du matériel pour créer les mouvements dans la lumière et d’une technique particulière

• Inventer une histoire à partir des « ombres déformées »
-  à partir d’une ombre déformée soit d’un élève soit d’un objet, créer un personnage (géant, ogre, lutin….) et son histoire

• Les cadrans solaires :
-  observer des cadrans solaires
-  comprendre le fonctionnement des cadrans solaires
-  construire un cadran solaire simple pour repérer les différents moments de la journée

• littérature enfantine :
-  mettre en relation avec des histoires, des contes sur les ombres capturées ou les personnages qui n’ont pas d’ombre :
-  « Mon ombre et moi » P.Van Oudheusden, éditions du Rouergue
-  « Fulbert et le tailleur d’ombres » Benoît Perroud, éditions Didier Jeunesse
-  « Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon » Anne Bozellec, éditions du Sourire qui mord
-  « Noir sur blanc » Tana Hoban, Kaleîdoscope
-  « Quelle est ton ombre ? » Cécile Gabriel, Mila

• site inspection Académique de l’Yonne, dispositif Ecole et cinéma, fil rouge 2010, dossier « Ombres et lumières »

Animation pédagogique, Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers

Documents joints