Publié : 26 janvier 2012

résumé et analyse du texte :

« Orphée et la morsure du serpent »Yvan Pommaux,éditions école des Loisirs

L’Orphée divin d’Yvan Pommaux

Laurence Bertels ,2009

Après ’Thésée, comment naissent les légendes’, voici ’Orphée et la morsure du serpent’. Une magnifique interprétation du mythe. On l’attendait depuis longtemps. Le voici arrivé, dans le sillage de Thésée, l’Orphée divin d’Yvan Pommaux. Limpide et contemporain, fluide et lumineux, souriant et tragique, il est à la hauteur des espérances. L’auteur illustrateur fait preuve de plus d’aisance encore dans son interprétation des mythes grecs. On retrouve avec un immense bonheur la patte de cet éternel étudiant, son amour pour une bande dessinée qu’il dote de contours particuliers et de grandes planches muettes colorées par Nicole, sa douce épouse depuis 25 ans.Soucieux du passé, des traces à laisser comme il l’a montré dans ’Avant la télé’ ou ’Véro en mai’, Yvan Pommaux se décide à remonter le cours du temps pour imprégner les enfants des mythes fondateurs de notre société.La force d’Yvan Pommaux se trouve aussi dans le procédé narratif choisi. La première page de ’Orphée et la morsure du serpent’ s’ouvre en effet sur une maison actuelle, théâtre d’une fête où se déroulent les noces d’un jeune couple. Le champagne coule à flots sur la terrasse et les rires vont bon train. Seul un garçon, vêtu d’un costume clair, paraît malheureux. Il est, à l’instar d’Aristée, secrètement amoureux de la mariée. Un peu ivre, il l’entraîne dans la danse, l’enlace et lui murmure des mots d’amour. Fâchée, elle s’échappe vers les lauriers et se fait mordre par une vipère. Le jeune homme est affolé. Une autre belle s’approche de lui et le rassure en décrétant que les morsures de vipères ne sont plus souvent mortelles ’Tu ne tappelles pas Aristée, et la mariée ne sappelle pas Eurydice ! . Et de lui raconter la légende de ces amoureux qui, le temps d’un fatidique instant, se sont crus plus puissants que les dieux. Rappelons-nous. Chanteur et poète irrésistible, Orphée n’a pu se résigner à l’injustice du sort qui lui a été réservé. Toutes les filles tombaient en pâmoison devant le beau garçon mais son destin était de n’en aimer qu’une, au risque de susciter la jalousie des autres. Irrésistiblement attiré par les yeux rieurs et améthyste d’Eurydice, il l’épouse sans deviner son noir destin. Eurydice, en effet, n’allait pas tarder à mourir. C’est qu’à l’époque, la durée de vie des mortels se trouvait dans les mains des Moires, les trois filles de la nuit qui, du fond de leurs grottes, tissaient les fils des humains. Parce qu’elles ont coupé son fil, Eurydice trébuche et marche sur un serpent qui mord son pied nu. Désespéré, Orphée convainc le passeur de le conduire aux enfers pour récupérer sa belle à condition de ne point se retourner. On connaît la suite. Pour Thésée comme pour Orphée, Yvan Pommaux livre ce qu’il appelle ’sa vision des thèmes mythologiques. Jadore les mettre au goût du jour. Je veille sérieusement à la mise en page. Pour ce genre de livre, je fais mes dessins à lencre et au crayon et ma femme les colorie à lordinateur’, nous explique l’auteur de ’L’Ile du Monstril’ et des célèbres Marion Duval. ’Jai choisi Thésée et Orphée car ce sont les deux histoires que je trouvais les plus passionnantes. Thésée nous parle du Minotaure, du labyrinthe et nous mène à la chute dIcare. Orphée est une histoire damour tragique. Son écho retentit particulièrement à une époque lon cherche léternelle jeunesse. On ne veut pas mourir. On ne peut pourtant pas y échapper. Orphée réussit presque à sauver Eurydice mais il finit par échouer.’

Thèmes : amour, mythologie

  • démarche proposée :
  • découverte du livre : couverture et 4e de couverture
  • recherche sur le mythe d’Orphée
  • entrée dans le livre
  • recherches des personnages, des lieux
  • pour chaque étape :
  • lectures successives de différents passages
  • recherche de réponse à un questionnement
  • recherche par rapport à des éléments déterminés
    Compétences du socle :
  • Compétence 1 :
  • La maîtrise de la langue française
    L’élève est capable de :- s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis ;- prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté ;- lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte ;- lire seul des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ;- lire seul et comprendre un énoncé, une consigne ;- comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient ;- dégager le thème d’un texte ;- utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) ;- répondre à une question par une phrase complète à l’oral comme à l’écrit ;- rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte rendu) en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire ;- orthographier correctement un texte simple de dix lignes - lors de sa rédaction ou de sa dictée - en se référant aux règles connues d’orthographe et de grammaire ainsi qu’à la connaissance du vocabulaire ;savoir utiliser un dictionnaire.
  • Compétence 5 :
  • La culture humaniste
    L’élève est capable de :- dire de mémoire, de façon expressive une dizaine de poèmes et de textes en prose ;- identifier sur une carte et connaître quelques caractères principaux des grands ensembles physiques et humains de l’échelle locale à celle du monde ;- connaître quelques éléments culturels d’un autre pays ;- lire et utiliser différents langages : cartes, croquis, graphiques, chronologie, iconographie ;- distinguer les grandes catégories de la création artistique (littérature, musique, danse, théâtre, cinéma, dessin, peinture, sculpture, architecture) ;- reconnaître et décrire des oeuvres visuelles ou musicales préalablement étudiées : savoir les situer dans le temps et dans l’espace, identifier le domaine artistique dont elles relèvent, en détailler certains éléments constitutifs en utilisant quelques termes d’un vocabulaire spécifique ;- exprimer ses émotions et préférences face à une oeuvre d’art, en utilisant ses connaissances ;
  • Compétence 6 :
  • Les compétences sociales et civiques
    L’élève est capable de :- avoir conscience de la dignité de la personne humaine et en tirer les conséquences au quotidien ;- comprendre les notions de droits et de devoirs, les accepter et les mettre en application ;- prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue ;- coopérer avec un ou plusieurs camarades ;
  • Compétence 7 :
  • L’autonomie et l’initiative
    L’élève est capable de :- respecter des consignes simples en autonomie ;- montrer une certaine persévérance dans toutes les activités ;- commencer à savoir s’auto-évaluer dans des situations simples ;- s’impliquer dans un projet individuel ou collectif ;- soutenir une écoute prolongée (lecture, musique, spectacle, etc.).

Phase 1 : découverte du livre : couverture et 4e de couverture

  • matériel :
  • un livre pour deux élèves
  • grandes feuilles de papier canson
  • compétences CM2 travaillées :
  • Langage oral
    Échanger, débattre- Participer aux échanges de manière constructive : rester dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, apporter des arguments, mobiliser des connaissances, respecter les règles habituelles de la communication.
  • Lecture
    - Lire sans aide - Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte de plus de dix lignes, après préparation.- S’appuyer sur les mots de liaison et les expressions qui marquent les relations logiques pour comprendre avec précision l’enchaînement d’une action ou d’un raisonnement.- Repérer les effets de choix formels (emplois de certains mots, utilisation d’un niveau de langue bien caractérisé, etc.).- Effectuer, seul, des recherches dans des ouvrages documentaires (livres, produits multimédia).- Se repérer dans une bibliothèque, une médiathèque.
  • Littérature
    - Expliciter des choix de lecture, des préférences.- Raconter de mémoire une oeuvre lue ; citer de mémoire un court extrait caractéristique.- Rapprocher des oeuvres littéraires, à l’oral et à l’écrit.
  • Vocabulaire
    Acquisition du vocabulaire- Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).
  • Ecriture
    - Copier sans erreur un texte d’au moins quinze lignes en lui donnant une présentation adaptée.
  • Rédaction
    - Dans les diverses activités scolaires, prendre des notes utiles au travail scolaire.- Maîtriser la cohérence des temps dans un récit d’une dizaine de lignes.- Rédiger différents types de textes d’au moins deux paragraphes en veillant à leur cohérence, en évitant les répétitions, et en respectant les contraintes syntaxiques et orthographiques ainsi que la ponctuation.- Écrire un texte de type poétique en obéissant à une ou plusieurs consignes précises.
  • étape  : découverte de la couverture : rechercher le titre, le nom de lauteur, lédition
  • lister d’autres ouvrages connus des élèves d’Yvan Pommaux (une recherche en BCD pourra être faite suite à cette séance ou ultérieurement)
  • illustration de la couverture : qui voit-on ? que tient-il dans ses bras ? comment s’appelle cet instrument ? comment est habillé ce personnage ? qui peut-il être ? où se trouve-t-il ? qui se trouve en face de lui ?
  • les élèves font des hypothèses à partir de ces informations prélevées sur l’illustration
  • certains connaissent peut-être l’histoire d’Orphée celle-ci se retrouvant parfois dans certains films récents pour les jeunes
  • toutes ces hypothèses sont notées sur des affiches qui serviront de traces écrites mémoire des recherches et de la réflexion
  • étape 2 : découverte de la 4e de couverture : lecture du texte et validation ou non des premières hypothèses
  • quel nouveau personnage est annoncé ?
  • qu’apprend-on de nouveau sur Orphée ?
  • quels sont les nouveaux éléments sur l’histoire d’Orphée ?
  • illustration : quelle couleur d’ensemble ? à quoi ces couleurs font-elles penser ?
  • reprendre la feuille canson avec les premières hypothèses
  • les relire, les valider ou non, les compléter si nécessaire par les différentes informations apportées par le texte de la 4e de couverture
    → cette étape de retour sur les premières hypothèses amène les élèves :
  • à comprendre le fonctionnement des recherches avec prise de notes, et changements successifs en fonction des informations collectées au fur et à mesure des lectures, les connaissances n’apparaissent pas figées mais en perpétuelle évolution en fonction des résultats des recherches
  • à percevoir la notion de brouillon et de traces écrites qui évoluent
  • à comprendre la nécessité d’approfondir certaines recherches afin de construire une connaissance fiable
  • perspective phase 2 : faire des recherches sur « Orphée », « le mythe d’Orphée »
  • Phase 2 : recherche sur Orphée pour créer un univers de référence
  • la classe sera partagée en plusieurs groupes en fonction des recherches
  • séance 1 : définir, organiser la recherche
  • étape 1 : déterminer les termes de la recherche
  • chaque groupe essaie de trouver des termes, des expressions qui pourront être utilisés pour la recherche
  • ces éléments sont notés sur une feuille de papier pour les garder en mémoire
  • l’adulte va aider les élèves en difficulté à finaliser la recherche de ces éléments
  • la mise en commun permet de constituer une liste de mots, d’expression qui sera le support des recherches suivantes soit sur support papier, soit sur internet avec la sélection de mots-clé
  • étape 2 : déterminer sur quels supports nous pouvons trouver des informations
  • où pouvons-nous trouver des informations ?
  • demander aux élèves collectivement de chercher ces supports
  • les lister : dans les livres, sur internet, dans des magazines…..
  • reprendre chaque support proposé et mener la réflexion plus loin
  • livres : quels types de livres ?récits, histoires, contes, mythologie, documentaires ?
  • internet : quels mots, quelles expressions noter pour lancer la recherche ?
  • magazines : quels types de magazines ?
  • noter tous les éléments concernant ces paramètres sur une feuille de papier canson
  • étape 3 : organiser la recherche : chaque groupe décide de son axe de recherche et du support, le nom des élèves est noté sur la feuille de papier canson à côté des éléments, plusieurs groupes peuvent travailler sur une même élément de recherche ce qui permettra échange d’informations, et complémentarité
  • les recherches peuvent se faire en BCD, en classe avec utilisation des ordinateurs de fond de classe et du fond de livres BCD, en bibliothèque municipale après avoir défini des axes de recherche
  • définir un temps de recherche, planifier : le groupe classe défini collectivement un temps de recherche qui ne devra pas être dépassé, regarder un calendrier, planifier, noter la date butoir sur l’affiche (cette étape amène les élèves à programmer et anticiper sur leur recherche)
  • séance 2 : recherche
  • étape 1 : recherche par groupe :
  • chaque groupe connaît son axe de recherche, celui-ci peut-être écrit en haut d’une feuille de papier qui servira à prendre des notes
  • les livres peuvent être empruntés à la bibliothèque ou à la BCD pour être ramenés en classe et permettre d’autres phases de recherches
  • étape 2 : regroupement d’élèves pour une même recherche
  • les élèves ayant travaillé sur une même recherche se regroupent afin d’échanger et de compléter leurs recueils d’informations, de préparer oralement l’exposé
  • séance 3 : mise en commun des recherches
  • reprendre la feuille mémoire de l’organisation de l’activité de recherche
  • reprendre chaque question et demander aux différents groupes d’exposer oralement les informations
    Phase 3 : entrée dans le livre
  • Découpage du texte (proposition) :
  • pages 7 à 19
  • pages 20 à 27
  • pages 28 à 35
  • pages 36 à 43
  • pages 44 à 51
  • la lecture du texte mise en lien avec les illustrations est accompagnée d’un questionnaire classique ou sous forme de tableau qui sera complété par chaque groupe et servira de support écrit pour la mise en commun phase de synthèse, ce support sera relu avant toute nouvelle lecture de passage pour remettre en mémoire les différents éléments trouvés
  • cette mise en commun sera accompagnée d’échange et d’argumentation pour défendre son point de vue, d’explication concernant certains mots complexes et difficiles liés au contexte de l’histoire et du mythe
  • les éléments importants seront écrits sur une affiche mémoire
  • les différentes tableaux ajoutés les uns à la suite des autres au fur et à mesure des lectures permettent de créer une frise amenant les élèves à percevoir visuellement la notion de temps et d’espace
  • séance 1 : pages 7 à 19 : découverte de l’intrigue, comprendre la notion d’espace/temps du récit, découvrir les personnages, découvrir l’auteur et sa façon d’écrire
  • matériel :
  • un livre par binôme
  • un questionnaire sous forme classique ou sous forme de tableau
  • une affiche canson pour la mise en commun, phase de synthèse
  • Organisation de la classe :
  • Elèves par binôme homogène
  • Une partie des élèves doit compléter un questionnaire classique (reprendre les questions proposées dans le tableau et les proposer de façon linéaire)
  • L’autre partie complète le tableau (cf doc joint tableau questionnaire p 7 à 19)
  • rôle de ladulte : aller observer les élèves en difficulté en premier pour les aider :
  • à entrer dans la lecture du texte
  • à compléter le tableau
  • l’adulte observe les réponses, questionne et attire l’attention de ces élèves sur tels ou tels éléments du texte non vus
  • il aide à la mise en mots orale avant de passer à l’écrit afin de mettre en avant les idées du texte et non seulement les mots qui pourraient être recopiés
  • premier parcours du livre pour découvrir différents éléments :
  • le livre est composé d’illustrations façon BD, accompagnées d’un texte
  • à la fin du livre un index des noms cités dans le récit liés au mythe d’Orphée
  • laisser les élèves parcourir les pages annoncées
  • mise en lien des illustrations et du texte à partir d’un questionnement :
  • à quelle époque se situe le début de l’histoire ? repérer des indices sur l’illustration, dans le texte
  • Où se situe l’histoire ? A quel endroit ?
  • quel événement est fêté ?
  • que se passe-t-il ?
  • connaît-on le nom des personnages ? comment s’appellent les personnages ?
  • où se situe la suite de l’histoire ?
  • quels sont les personnages ?noter le nom des personnages puis à la fin du questionnaire consulter l’index des noms cités la fin du livre pour mieux connaître chaque personnage cité
  • mettre en lien l’histoire et la connaissance du mythe d’Orphée vu et découvert lors des précédentes séances
  • qui est Orphée ?
  • quel est son don ?
  • observer les illustrations :
  • page 8 : repérer qui est le marié, qui est l’ami amoureux de la mariée
  • page 10 : l’Olympe, point de vue plongeant sur le monde des humains
  • page 11 : les personnages, les décrire ; nous retrouvons le même personnage avec la couronne de fleurs que sur l’illustration p 10
  • autre personnage avec une lyre (annoncé par le texte) , Apollon, observer la lyre et revenir sur la couverture pour observer la lyre du personnage, décrire cette lyre : carapace de tortue, 7 cordes,…
  • page 13 : observer Orphée, observer sa lyre, la décrire
  • page 18 : observer la lyre, conter les cordes
  • texte page 19 : texte plus difficile qui demande un accompagnement et des explications lors de la mise en commun :
  • noter les mots inconnus et les rechercher dans le dictionnaire
  • faire des recherches sur « ambre, jade, obsidienne » : possibilités de recherche internet
  • mise en commun à partir des différents éléments
  • noter sur une affiche canson les éléments importants à retenir : lieux, personnages, intrigue…
  • séance 2 : pages 20 à 27 :
  • même démarche, même matériel, même organisation de la classe
  • mise en lien des illustrations et du texte à partir d’un questionnement :
  • que fait Orphée avec sa lyre ? s’arrêter sur la page 21 qui nécessite un échange pour expliquer « la philosophie » d’Orphée, sa vision du monde et de la vie : ce passage peut être le point de départ d’un atelier discussion
  • que se passe-t-il un jour ?
  • comment s’appelle la jeune fille ?
  • comment se passe le mariage ?
  • qui sont les Moires ?
  • que font-elles ?
  • que se passe-t-il pendant la noce ?
  • quel jeune homme importune Eurydice ?
  • que se passe-t-il ?
  • que fait Orphée pour sauver Eurydice ?
  • que décide Orphée après la mort d’Eurydice ?
  • observer les illustrations :
  • page 21 : illustrations des yeux : après avoir expliqué l’expression « les regards chavirés », trouver le regard qui correspond aux yeux d’Eurydice
  • comparaison d’illustrations : comparer le mariage de nos jours et celui d’Orphée
  • pages 8 et 22 : la noce 
  • pages 8 et 24 : les avances du jeune homme au costume clair et d’Aristée
  • pages 8 et 25 : la mariée et Eurydice piquées par la serpent
  • pages 9 et 26 : le marié et Orphée portant la blessée
  • la comparaison des deux mariages fait apparaître la similitude des situations, la seule différence est que la jeune mariée de nos jours est emmenée à l’hôpital, sa mort n’est pas annoncée
  • séance 3 : pages 28 à 35 :
  • mise en lien des illustrations et du texte à partir d’un questionnement :
  • quelle difficulté rencontre Orphée pour trouver les Enfers ?
  • Qui aide Orphée ?
  • Que découvre Orphée au bout du passage ?
  • Comment s’appelle le personnage qui conduit la barque ?
  • Que doit faire Orphée pour monter dans la barque ?
  • Que fait Orphée pour convaincre Charon de l’emmener ?
  • Observer les illustrations :
  • Pages 30 et 31 : illustration qui se trouve à la 4e de couverture : représente l’endroit avant le royaume des morts d’où les couleurs sombres, grises remarquées en phase 1, le texte apporte des éléments supplémentaires ; « paysage morne », « des eaux sombres », « « rien ne bouge », « rien ne bruit », « silence et immobilité » ….. : noter les expressions en lien avec la mort
  • Consulter l’index des noms pour en savoir plus sur les personnages cités
  • séance 4 : pages 36 à 43 :
  • mise en lien des illustrations et du texte à partir d’un questionnement :
  • A quel endroit arrive Orphée après avoir traverser le Styx ?
  • Qui rencontre-t-il alors ?
  • Comment est ce personnage ?
  • Quelle est la mission de ce personnage ?
  • Que fait Orphée ?
  • Quels personnages aperçoit Orphée ?
  • Qui rencontre-t-il dans la palais ?
  • Que décide le roi des Enfers ?
  • Quelle est l’épreuve pour Orphée ?
  • Observer les illustrations :
  • Page 37 : illustration de la page de couverture
  • Pages 38 et 39 : avec la description du texte retrouver chaque personnage décrit
  • Hypothèses sur le retour dOrphée : production décrit court
  • Qui va-t-il rencontrer à nouveau ?
  • Que va-t-il se passer ?
  • Consulter l’index des noms pour en savoir plus sur les personnages cités
  • Séance 5 : pages 44 à 51
  • mise en lien des illustrations et du texte à partir d’un questionnement :
  • quelles différences y-a-t-il entre le voyage « aller » et le voyage « retour » ?
  • A quoi pense Orphée pendant qu’il marche ?
  • Qui rencontre-t-il à nouveau ?
  • Comment se passent ces rencontres ?
  • Que se passe-t-il à la fin du parcours ?
  • Que fait Orphée ?
  • Que devient-il ensuite ?
  • Dans quel lieu et à quelle époque se termine le récit ?
  • Comment s’appellent les deux personnages ?
  • Observer les illustrations :
  • Revenir sur les pages précédentes 34,35,36,37, comparer avec les pages 44 et 45, faire remarquer la couleur noire qui a remplacé le gris
  • Page 45 : observer le rayon de soleil : faire remarquer qu’Eurydice est encore dans la zone noire alors qu’Orphée est dans la zone grise ; mettre en lien avec le texte « mais encore dans l’ombre du souterrain, à dix pas de la lumière du jour »
  • Consulter l’index des noms pour en savoir plus sur les personnages cités
    Phase 4 : mise en réseau autour de l’auteur Yvan Pommaux
  • Recherche en BCD ou en bibliothèque municipale d’autres ouvrages d’Yvan Pommaux
  • Recherche des autres ouvrages liés à la mythologie « Ulysse », « Œdipe », « Thésée » : « l’Ecole des lettres » septembre 2011, www.ecoledeslettres.fr, mythologie, Ulysse aux mille ruses 
  • Démarche :
  • avoir plusieurs exemplaires empruntés à la bibliothèque
  • demander à deux élèves de lire à la maison le même livre et d’en faire la présentation orale au reste de la classe
  • préparer cette présentation orale en atelier avec l’adulte :
  • après la lecture personnelle, l’adulte regroupe les élèves qui ont lu le même livre
  • rappel de récit afin de vérifier la compréhension de l’histoire
  • engager une discussion pour argumenter, défendre son point de vue
  • revenir sur certains passages du livre
  • construire une fiche méthode qui aideront les élèves à présenter le livre à l’oral :
  • quels éléments doit-on présenter ?
  • le titre
  • le résumé de l’histoire : construire ce résumé à l’oral puis garder une trace écrite, la mémoriser
  • présenter les personnages sans trop en dire
  • ne pas dévoiler la fin pour donner envie de lire l’ouvrage
  • faire une fiche didentité du livre afin de donner envie de lire le livre, de donner des informations avant de lire le livre : cette fiche pourra être conservée dans la classe ou dans la bibliothèque de l’école afin de permettre aux autres élèves de se faire une idée rapide du contenu du livre
    Phase 5 : mise en lien avec lHistoire des arts
  • art du cinéma :
  • Films possibles :
  • « Orfeu negro » Marcel Camus, 1959, film musical : le mythe d’Orphée transposé au Brésil
  • « Percy Jackson et le voleur de foudre » C. Columbus : un jeune homme découvre qu’il est le fils d’un dieu grec et qu’il possède des pouvoirs, il s’embarque dans une aventure dangereuse pour sauver le monde et sa mère, prisonnière en Enfer.
  • Mettre en lien avec différentes œuvres artistiques citées dans les documents récoltés lors des recherches phase 2
  • Film proposé dans le cadre « Le PLE fait son cinéma au cinéma Jean Vigo de Gennevilliers » :
  • « Orphée » de Cocteau, cf. document joint
  • Diaporama « Le mythe d’Orphée à travers les arts et les âges » : amener les élèves à percevoir que ce mythe a inspiré et inspire toujours des artistes
  • Présenter différentes œuvres liées au mythe d’Orphée : poteries, terres cuites, mosaïques, sculptures, peintures, films, opéras…. de différentes périodes afin de montrer et démontrer que ce mythe a inspiré différents artistes à travers les siècles

Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers

Documents joints