Publié : 14 février 2014

Ligne 135

Unknown0000-00-00

Trois sardines sur un banc

Unknown0000-00-00

Pit et Pat au sommet du monde

« Ligne 135 » Germano Zullo, La joie de lire Dans ce livre, inspiré d’un voyage au Japon, le lecteur suit le parcours d’une ligne de monorail du coeur d’une mégapole jusqu’à la campagne. A l’intérieur du train, une petite fille que sa maman vient de quitter sur le quai et qui va rendre visite à sa grand-mère. Les paysages se succèdent, et les pensées de la fillette défilent à leur rythme : quartier des affaires, quartier populaire, banlieue industrielle, no man’s land, forêt... Un livre sur le temps, son appréhension, mais aussi une critique en douceur et par petites touches de notre monde moderne, un monde qui va vite, trop vite peut-être, engendrant inégalités et pollution... Entre paysages réels et allégoriques, dessinés au rotring par Albertine, en noir et blanc avec juste une touche de couleur pour le monorail, ce livre est une sorte de mélodie philosophique.

Germano Zullo est né le 16 mai 1968 à Genève. Après une formation supérieure en commerce, il voyage deux ans en Europe, puis travaille comme comptable. Dès 1996, il publie aux éditions La Joie de lire, avec l’illustratrice Albertine, de nombreuses histoires pour enfants. Il écrit aussi des histoires érotiques et des poèmes et a publié, toujours à La Joie de lire, un roman pour adolescents, intitulé Quelques années de moins que la Lune, dans la collection « Rétroviseur« . Il se consacre aujourd’hui uniquement à l’écriture.Démarche générale proposée

  • Lectures successives de différents passages, soit par les élèves soit par l’adulte en lecture semi-entendue
  • Les lectures, soit silencieuses soit à voix haute par les élèves ou par l’adulte (lecture semi-entendue), sont accompagnées d’explication de mots inconnus ou difficiles
  • Pour certains mots et certains élèves il sera nécessaire de découper les mots en syllabes afin de repérer des phonèmes complexes, classer des mots de sens voisin en repérant les variations d’intensité (ex. bon, délicieux, succulent),définir un mot connu en utilisant un terme générique adéquat et en y ajoutant les précisions spécifiques à l’objet défini, repérer les familles de mots, regrouper des mots selon leur radical,regrouper des mots selon le sens de leur préfixe et connaître ce sens, en particulier celui des principaux préfixes exprimant des idées de lieu ou de mouvement, regrouper des mots selon le sens de leur suffixe et connaître ce sens, pour un mot donné, fournir un ou plusieurs mots de la même famille en vérifiant qu’il(s) existe(nt).
  • relecture, mise en contexte du mot afin d’aboutir à la compréhension
  • La compréhension se fait par
  • un questionnement guidé par l’adulte avec recherche et visualisation des éléments permettant de répondre dans le texte
  • des fiches identité personnages à compléter
  • des tableaux concernant les personnages, les lieux à compléter
    → tous ces documents aident à percevoir plus finement certains éléments du texte
  • les questionnaires et les supports écrits proposés peuvent être aménagés suivant les compétences des élèves
  • rôle de l’enseignant :
  • il lance les recherches à partir des questionnaires et des supports proposés
  • il observe les élèves et les traces laissées en cours de recherche pour questionner par rapport à ces traces lors des phases de synthèse
    → ce questionnement demandera aux élèves d’argumenter, d’expliquer tel choix par rapport à un autre, de formuler à l’oral une possible réponse
  • il relance la réflexion pour amener les élèves à une compréhension plus fine du texte
  • il observe et note par écrit si nécessaire les éléments proposés par les élèves qui pourront être repris lors de la phase de synthèse
  • il formalise et organise puis il aide à formaliser et à organiser une trace écrite collective qui permettra aux élèves de garder une mémoire de l’activité
  • démarche de repérage visuel : souligner les éléments du texte pour repérer les indices permettant de répondre à la question, à la problématique ciblée dans le guidage pour cela une feuille plastifiée est directement posée sur les pages du livre et permet ainsi de souligner les éléments du texte avec un feutre véléda
  • mise en commun des recherches avec validation après concertation, discussion et argumentation puis trace écrite collective sur l’affichage texte retapé et agrandi au tableau
  • la lecture semi- entendue :
  • la lecture du texte est faite par l’adulte, les élèves ont le texte sous les yeux et peuvent suivre
  • le questionnaire, les différents documents à compléter (fiche d’identité, tableau…) sont présentés avant la lecture orale par l’adulte au tableau ou projetés par vidéo- projecteur
  • la démarche de repérage des éléments dans le texte est la même que pour la lecture silencieuse, les pages du livre sont recouvertes d’une feuille plastique et les éléments sont soulignés de couleurs différentes
  • mise en commun identique à la démarche de la lecture silencieuse
  • lecture d’approfondissement de certains passages spécifiques afin d’aborder :
  • l’implicite du texte
  • la psychologie des personnages et le lien avec l’histoire
  • la maîtrise de la langue
  • la production d’écrit
  • l’Histoire des arts
  • les arts visuels
  • la découverte du monde
  • faire un résumé de ce passage : Le résumé
    - pour la première fois, démarche proposée :- un résumé : un texte court qui présente les idées principales, les événements principaux du texte lu, entamer une discussion et un questionnement à propos du résumé exemple :- « doit-on reprendre, recopier des phrases du texte ? » pas forcément : on peut traduire une idée du texte avec ses propres mots - « faut-il donner tous les détails ? » si le texte est court et présente les idées principales, non- « A quoi sert le résumé ? » à repenser au texte et à en garder les idées principales, à travailler la mémoire de la chronologie de l’histoire sans avoir à mémoriser toute l’histoire- les élèves par binôme font un résumé sur une petite feuille de papier (donner une petite feuille pour inciter les élèves à être concis)- les binômes se mettent par deux et se communiquent leur résumé :- comparaison des idées conservées, quel vocabulaire a été utilisé, quelles expressions- les 4 élèves se mettent d’accord et écrivent alors leur résumé sur une grande feuille de papier canson qui sera affichée au tableau- comparaison des différentes productions, discussion, validation ou non en fonction des éléments qui ont été abordés lors de la discussion et du questionnement avant la production- écriture collective d’un résumé de classe qui sera écrit sur une affiche- affiche mémoire : afficher le résumé et le titre dans la classe- faire lire le résumé avant la lecture de chaque nouveau passage pour remettre en mémoire les lectures passées, les idées→ aide aux élèves en difficulté :
  • la lecture du résumé est alors mise en place systématiquement
  • lors des séances de lecture silencieuse ou semi-entendue les élèves en difficulté auront une attention particulière de l’adulte qui les sollicite en premier afin de les faire entrer dans la compréhension du texte, de répondre à leurs besoins spécifiques, d’observer et de noter des éléments qui pourront être repris lors de la phase de synthèse commune
  • ces élèves seront alors préparés à prendre la parole devant le grand groupe lors d’une mise en voix de possibles réponses
  • les questionnaires et les supports écrits proposés peuvent être aménagés suivant les compétences des élèves
  • rôle de l’enseignant : idem que plus haut
  • des regroupements de discussion pour :
  • parler du livre
  • échanger sur une expression, un passage, des hypothèses
  • argumenter, débattre, défendre son point de vue et en changer si nécessaire

Découpage proposé :

  • phase 1 : découverte de la couverture et de la 4e de couverture
  • phase 2 : découverte des illustrations de la totalité du livre : premières hypothèses sur l’histoire, production d’écrit en dictée à l’adulte, retour sur certaines illustrations
  • phase 3 : lecture du texte de la page 1 à 12 : mise en liaison des illustrations et du texte
  • phase 4 : lecture du texte de la page 13 à la fin : comprendre le message du livre
  • phase 5 : débat, discussion sur « grandir », « voyager »
  • phase 6 : mise en réseau autour du scénario du « voyage »
    Détail des différentes phases :Phase 1 : découverte de la couverture et de la 4e de couverture
  • Matériel :
  • un livre pour deux élèves
  • projection en vidéo projecteur
  • affiche mémoire hypothèses
  • première approche du livre par la couverture et la 4 de couverture : demander aux élèves de décrire la couverture : que voit-on ? qui voit-on ? les élèves vont peut-être d’eux-mêmes parler « du personnage qui est dans le train », rien ne dit s’il s’agit d’un garçon ou d’une fille à part peut-être la coiffure ( des éléments seront par la suite recherchés dans le texte pour confirmer « fille » ou « garçon » → retour sur le texte, lecture d’approfondissement)
  • le titre, les couleurs
  • 4e de couverture : qui voit-on ? deux personnages : une petite fille : est-ce le personnage du train ? rien ne le dit, un autre personnage qui semble plus âgé car marche avec un canne
  • faire des hypothèses sur ces indices : les écrire sur une affiche mémoire
    Phase 2 : Découverte de l’histoire par les illustrations sans le texteMatériel :
  • un livre pour deux élèves
  • projection par vidéo projecteur
  • affiche pour dictée à l’adulte
  • laisser les élèves observer les illustrations de la totalité du livre, l’adulte observe les élèves et passe de groupe en groupe pour questionner, relancer, demander des explications
  • phase de synthèse collective : qui voit-on ? où ? : cette phase permet de revenir sur les 1res hypothèses faites à partir de la phase 1 :
  • qui voit-on ? : retour sur illustration début et fin, rappel 4e de couverture : une petite fille avec une dame : sa maman ? et une vieille dame à la fin du livre : sa grand-mère ? : noter ces indices sur l’affiche mémoire pour écrire des mots qui seront retrouvés dans le texte : ville, campagne, grand-mère,mère , certains élèves vont peut-être dire que le personnage de la 1re illustration et de la dernière est le même, qu’il a vieilli : tenir compte de ce genre de remarque qui entre dans la problématique de l’ouvrage
  • où ? : départ d’une ville et arrivée à la campagne : le train passe par différents endroits : faire remarquer certaines illustrations qui abordent le sujet de la pollution, de la destruction par l’homme, noter sur l’affiche les mots qui correspondent à l’ hypothèse du voyage : gare, train, voyage
  • revenir sur le parcours du train : de la ville à la campagne : retour sur les différents paysages, disparition progressive de la ville pour laisser place à des espaces avec plus de végétations, d’animaux
  • dictée à l’adulte : imaginer l’histoire de ce livre : on laisse quelques minutes à chaque binôme pour essayer de construire mentalement leur histoire puis l’adulte passe de groupe en groupe, observer les élèves pour avoir une vue d’ensemble des propositions
  • faire un tour d’horizon des différentes propositions, les noter au tableau, les regrouper lorsqu’il y a ressemblance puis passer à l’écriture sur l’affiche en tenant compte des différentes propositions, l’affiche pourra alors contenir des propositions différentes si nécessaire
  • une fois l’écrit terminé : relire la production ou faire relire la production par différents élèves
    Phase 3 : lecture du texte de la page 1 à 12 : mise en liaison des illustrations et du texteMatériel : identique aux différentes phases
  • lecture du texte, aide aux élèves en difficulté, le texte peut être retapé et projeté au tableau avec un vidéo projecteur : « qui parle ? » : rechercher dans le texte un élément, un indice grammatical qui nous confirme que le personnage de l’histoire est une fille ? « de qui ? » : rechercher dans le texte, « où va-t-elle ? » : rechercher dans le texte : implicite car le personnage ne dit pas littéralement qu’elle se rend chez sa grand- mère
  • revenir sur la production d’écrit de la phase précédente : la relire pour valider, confirmer ou écarter certaines hypothèses

Phase 4 : lecture du texte de la page 13 à la fin : comprendre le message du livre

  • Même matériel et même démarche que la phase précédente
  • Questionnement pour faire émerger le message du livre : « Que désire la petite fille ? », « Que veut-elle faire ? », « que répondent sa mère et sa grand-mère ? »
  • Page 31 : « Parce que c’est sûr, ma mère et ma grand-mère ont dû oublier que c’était possible » : à quel argument de la mère et de la grand-mère répond cette phrase : rechercher dans le livre  : page 10 : « Mais ma mère et ma grand-mère disent que c’est impossible de voyager partout » (→retour sur le texte afin de comprendre l’implicite)
  • Mettre en liaison le message du livre avec certaines illustrations : la ligne du train, la ligne de vie, la vie qui passe, l’envie de grandir mais … pas trop vite, la peur de grandir…..
    Phase 5 : débat, discussion à partir du message du livre :Les élèves sont disposés en cercle afin de pouvoir communiquer, se parler, se répondre« Et vous avez-vous envie de grandir ? », « Avez-vous peur de grandir ? », « Que voulez vous faire quand vous serez grand ? »
  • ce débat peut donner suite à une production d’écrit court individuel sur lequel chaque élève écrit un court texte répondant à chaque ou une question
    Phase 6 : mise en réseau à partir du scénario « le voyage », « la découverte du monde »


{{}}
Auteur : Michaël Escoffier
Illustrateur : Kris Di Giacomo
Editeur : Atelier du Poisson soluble
Septembre 2008 - 8 Euros
Album à partir de 5 ans
ISBN : 978-2913741775
Thèmes : Animaux, Voyage, Aventure

|
|
||
|

L’avis de Ricochet

Comme de vieux papys assis sur un banc, trois sardines rêvent. Elles ne refont pas le monde mais en font le tour avec des mots et des images. Les « Il paraît que » et « il paraît même » se succèdent. C’est à la fois délirant et subtil. A chaque fois, il y a quelque chose de sensé dans ce qui est formulé. Ainsi la Deuxième sardine, qui aimerait voler dans les nuages, confie à ses voisines : « Il paraît que de là-haut, tout le monde ressemble à une fourmi ». Pas folle la guêpe ! Et même que les jours de grand vent, « on peut y croiser des cerfs volant ». De la taille d’une boîte de sardines, ce petit livre fait penser à l’univers de Jules Verne par ses illustrations raffinées qui nous renvoient à un siècle passé. L’auteur nous régale avec les mots, les expressions et des histoires de fous, pas si fous.

Pascale Pineau|



Le voyage sans fin

{{}}
Auteur : Fulvio Testa
Illustrateur : Fulvio Testa
Editeur : NordSud
Octobre 2001 - 89
Album à partir de 3 ans
Thèmes : Souris/Rat/Mulot, Voyage, Histoire, pays, géographie, atlas

|
|
||
|

L’avis de Ricochet

Où partir en voyage pour un grand illustrateur comme Fulvio Testa ? Mais au pays de l’imaginaire et des couleurs, nous répond-il. C’est l’évidence même. Nous voici donc partis, avec plume et pinceaux, en compagnie d’un petit aventurier, pour Souriville et/ou pour les îles lointaines. Chaque cadre, chaque objet est un ticket pour le voyage et l’aventure. Mais attention, le terminus sera toujours le même, celui du départ, celui de la feuille blanche qui peu à peu se remplie de couleur. Un mise en abîme passionnante, des associations d’idées et un labyrinthe d’images, par ce conteur né qu’est Fulvio Testa.

L’éditeur : NordSud



{{}}
Auteur : Holly Hobbie
Illustrateur : Holly Hobbie
Editeur : Circonflexe
Mars 2003
Album à partir de 4 ans
Thèmes : Amitié, Voyage, Abécédaire, coloriage, imagier, écriture, calcul, Histoire, pays, géographie, atlas

|
|
||
|

L’avis de Ricochet

Les deux cochons Pit et Pat sont des amis inséparables. Un jour, Pit disparaît et Pat part à sa recherche, il traverse d’abord la forêt, monte dans un train puis dans un avion et son instinct le conduit tout droit vers son ami. Holly Hobbie met en scène des personnages attachants dans une histoire d’amitié toute simple et pleine de tendresse.

L’éditeur : Circonflexe



Le grand voyage d’Oscar

{{}}
Auteur : Sylvie Poillevé
Illustrateur : Stéphane Sénégas
Editeur : Père Castor Flammarion
Collection : Castor Benjamin
Juin 2004 - 4,95 euros
Roman à partir de 6 ans
Thèmes : Voyage, Apprentissage de la vie, Citoyenneté, tolérance, société, Histoire, pays, géographie, atlas

|
|
||
|

L’avis de Ricochet

Oscar est tout petit quand, à l’aube de l’automne, commence un long voyage pour cette famille d’escargot coloré. Sur les routes et au fil des saisons, Oscar découvre les marrons, les gouttes, la glisse, le goût de l’herbe, froid et enfin la mer. En fin d’ouvrage, un petit quizz et quelques informations permettent aux enfants d’en connaître un peu plus sur les escargots et les saisons. Les illustrations colorées et sympathiques de Stéphane Sénégas ponctuent agréablement cette histoire simple mais bien écrite.|

« Quel voyage » M. Boucher, Albin Michel Jeunesse

Un voyage tout en images pour enfants (pas ?) sages...
Mais c’est pour quel âge, cet ouvrage ?
Pour tous les amoureux du langage et du vagabondage

Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers

Documents joints