Publié : 3 mars 2014

Fanfan

FanfanMarie Sellier, Iris Fossier,éditions courtes et longuesPrésentation éditeur : Qui est Fanfan ? On lui dit que c’est un éléphant mais des éléphants, il n’en a jamais vu... Et pour cause, ce sont des autruches qui l’élèvent ! En quête d’identité Fanfan décide de découvrir sa véritable nature. Tout le monde lui dit que c’est un éléphant mais il ne le croit pas. Il cheminera le monde animal afin de se faire une idée sur sa personnalité. Un très bel album avec un jeu de couleur magnifique ! Le bleu, l’or et le gris sont mis en valeur de telles façons que l’album est mis en valeur. Un album un peu inhabituel puisqu’il se lit de haut en bas. Une très belle histoire qui permet d’expliquer la différence entre les familles à travers les animaux. 

Démarche générale pour l’exploitation de l’ouvrage :

  • l’observation du livre est toujours menée en atelier avec peu d’élèves pour permettre :
  • l’observation des réactions des élèves par l’adulte (réactions non verbales sourires,
    expressions du visage qui ne peuvent être perçues que lors d’un petit regroupement)
  • les relances à partir de cette observation : relances individuelles, soit de groupe en partant des réactions verbales et non verbales des élèves, les questions seront ouvertes pour permettre aux élèves de répondre en utilisant des mots, des expressions, des phrases….
  • Exemple de questionnement lors d’une réaction du visage : « Oh !! tu as remarqué quelque chose….tu peux nous montrer…tu peux nous dire ce que tu as vu ? »
  • L’élève a alors la possibilité de montrer dans le livre ce qui a provoqué sa réaction : l’adulte part alors de cette base pour relancer par rapport au support montré et déclencher une réaction verbale
  • L’élève peut exprimer par mots, expressions ou phrases suivant ses capacités langagières ce qui a suscité sa réaction : l’adulte part alors de cette base langagière et du support livre pour procéder à différentes relances, sollicitations individuelles ou collectives.
  • Pendant la séance en atelier du matériel peut être utilisé pour faire manipuler les élèves
  • Lors des phases d’hypothèses, l’adulte note systématiquement les hypothèses des élèves pour :
  • Montrer aux élèves l’écriture de ce qu’ils disent (dictée à l’adulte) : l’adulte peut alors demander à un élève, aux élèves de répéter (permanence du discours), si l’oral a changé avec changement d’idée, l’adulte fait remarquer à l’élève ce changement en lui répétant texto ce qui avait été dit au départ en relisant ce qui est écrit :
    ▪ L’adulte répète ce qui a été dit plusieurs fois▪ L’adulte oralise ce qu’il écrit
  • Montrer une trace écrite mémoire d’activité et de pensée : cette trace écrite de groupe sera affichée et relue lors de la phase de synthèse collective en regroupement réunissant tous les élèves après que tous soient passés en ateliers
  • Cette trace permet d’avoir une mémoire, de relancer certains groupes, certains élèves en particulier
  • d’affiner l’observation du livre en amenant les élèves à observer des éléments de façon
    plus précise que lors d’une observation en regroupement avec lecture d’images, retour sur le texte, mise en lien texte images, retour en arrière dans livre pour rechercher tels ou tels éléments particuliers :
  • Cette démarche de lecture recherche amène les élèves à appréhender la lecture d’une manière différente non linéaire afin de répondre à des questionnements
  • Ces lectures d’approfondissement, ces retours sur le texte permettent de travailler la reconnaissances des personnages, leur implication dans l’histoire (personnage principal, secondaire…), la reconnaissance des lieux en fonction d’une chronologie, le comportement des personnages (psychologie) amenant à percevoir des éléments particuliers du récit, d’attirer l’attention sur certains mots, tournures de phrases pour comprendre des moments implicites …..
  • clarifier et identifier ce qui pose problème afin de montrer aux élèves comment faire pour surmonter ces problèmes
  • revenir sur l’histoire, la réviser, la redire, la reprendre
  • ce retour sur le texte permet aux élèves de passer de l’identification à la distanciation afin d’être capable d’appréhender :
  • l’organisation du texte
  • sa forme
  • son aspect esthétique qui amène au plaisir de lire
  • Regroupement permettant aux élèves :
  • de partager leurs impressions en verbalisant, en observant les différentes traces écrites des différents ateliers : chaque trace est alors expliquée par l’adulte qui demande aux élèves du groupe de participer
  • l’adulte peut alors relancer les élèves ou certains élèves en particulier sur des éléments précis : les élèves moins parleurs seront sollicités pour leur permettre de s’exprimer devant le grand groupe ces derniers ayant déjà verbalisé lors de l’atelier
  • ce regroupement donne la possibilité de réactiver ce qui a été dit, vu lors de l’atelier dans un temps différé à partir des différents supports créés lors de l’atelier
  • l’adulte pourra ainsi observer les facultés de mémorisation et de réactivation des élèves et de certains élèves repérés lors des ateliers à effectif réduit
    Compétences travaillées :► répondre à des questions► échanger, raconter, inventer, anticiper► identifier les personnages►développer sa personnalité►découvrir le monde de l’écrit►amener l’élève à comprendre une histoire►attirer l’attention sur des mots, des tournures de phrases, des expressions► reformuler, élucider, mémorisercoopérer et devenir autonome► Accepter de travailler dans un groupe► Faire preuve d’autonomie, d’effort et de persévérance► S’engager dans un projet ou une activité

Phase 1. Découverte du livre (objet livre, format à l’italienne, reliure en haut de l’ouvrage)Atelier de 4/5 élèves en fonction des compétences des élèvesMatériel :

  • un livre par élève
  • un livre pour l’adulte
  • cartes représentant les différents personnages
  • affiche pour noter les propositions des élèves
  • découverte libre : première manipulation
  • donner un livre à chaque élève
  • les poser sur la table devant eux sans les positionner correctement pour ne pas induire la lecture
  • les laisser manipuler et les observer
  • les questionner, les solliciter en fonction de leurs réactions et de leur manipulation
  • faire une synthèse sur :
  • la façon dont le livre se regarde, se « lit »
  • les couleurs
  • les personnages
  • les éléments « bizarres »
  • découverte guidée par l’adulte sans lecture du texte
  • faire une synthèse des personnages du livre en feuilletant le livre
  • nommer et citer les personnages
  • revenir sur la couverture
  • quels personnages ? lecture du titre « Fanfan »
  • d’après vous qui peut-être « Fanfan » ? pourquoi
  • mettre en liaison la dernière « syllabe », partie du mot « élé « phant » » avec « Fanfan »
  • analyse orale du nom fanfan et du mot éléphant (vagues de Goigoux pour discerner les syllabes du mot)
  • amorcer un jeu sur les syllabes qui sera mis en place plus tard (phase 5 : « Activités liées à la conscience phonologique »)
  • faire des hypothèses sur ce qui pourrait arriver à Fanfan : noter ces hypothèses sur une affiche

Phase 2 : lecture du texte de « Ne me demandez pas pourquoi….. » à « Puck Singe et ses frères Pick et Pock……. Continue son chemin » Etape 1 : lecture du texte sans le livre pour les élèves, atelier de 4/5 élèvesMatériel :

  • un livre pour l’adulte
  • des cartes avec images des animaux rencontrés scannées (personnages des illustrations du livre) : éléphant, autruche, girafe, hippopotame, singe avec le nom des personnages écrit et le prénom donné : Lili, la girafe, Oscar, l’hippopotame…..

► comprendre la structure du récit : randonnée avec rencontre de différents personnages ayant des caractéristiques données lors de la rencontre précédente► Identifier les éléments principaux d’une histoire (personnages, lieux, événements, …).► comprendre qui parle ? à qui ?► percevoir l’humour de la situation► s’interroger sur le texte, l’histoire, faire des hypothèses

  • l’adulte lit le texte sans montrer les illustrations : réactiver les éléments vus lors de la phase 1 :
  • le personnage principal est un éléphant qui s’appelle Fanfan
  • quelle devrait être sa famille ?
  • montrer les illustrations de la page 1 et laisser les élèves intervenir : quelles sont leurs impressions sur les autruches ? évoquent-ils la possibilité que la famille de Fanfan soit une famille d’autruches ? ne rien induire puis
  • lire la page suivante « Il se sent autruche…. » : la lecture de cette page confirme donc l’hypothèse que Fanfan est élevé par des autruches : laisser les élèves intervenir à propos de cette découverte
  • montrer les illustrations
  • poser sur la table les cartes personnages « éléphant Fanfan », « autruches »
  • lire la page suivante « Mais voilà qu’un matin … » :s’arrêter sur cette partie du texte pour amener les élèves à percevoir :
  • qui parle ? « Tiens ! Un petit éléphant ! »
  • à qui ?
  • Qui dit « Un éléphant … ? » ? : les élèves peuvent ne pas percevoir l’absurdité de la situation
  • Laisser les élèves intervenir sur le fait que Fanfan ne sait pas ce qu’est un éléphant, faire un retour sur la page précédente « Il se sent autruche…. » : Fanfan ne sait pas qu’il est un éléphant et croit qu’il est une autruche (implicite)
  • Poser l’étiquette personnage du marabout
  • Lire la page suivante « Mais personne … » : montrer l’illustration
  • Lire la page suivante « Fanfan décide de partir… » : montrer l’illustration
  • Lire les pages suivantes « Au premier animal + Lili la girafe… » (texte, ne pas montrer l’illustration tout de suite) :
  • Amener les élèves à comprendre pourquoi Lili trouve le petit éléphant rigolo : prendre une temps de discussion
  • Que dit Lili de l’Eléphant ? : elle parle d’un élément lié à la catégorie, à la caractéristique
  • Faire repérer qui parle ? à qui ?
  • Poser la carte girafe et relire la réponse de la girafe « Mais non … gris »
  • Faire des hypothèses sur la prochaine rencontre, un animal gros et gris : noter les propositions des élèves sur une feuille
  • Lire les deux pages suivantes sans montrer les illustrations, attendre
  • Même démarche que précédemment : pourquoi Oscar trouve-t-il Fanfan « marrant »
  • Que lui dit-il sur les Eléphants, quelle caractéristique aura ce personnage qui pourra être rencontré ?
  • Faire des hypothèses sur le prochain personnage qui sera rencontré
  • Poser la carte hippopotame
  • Lire les deux pages suivantes, même démarche
  • Faire un arrêt sur le texte « Exactement comme toi » : les singes sont les premiers à dire à Fanfan qu’il est un éléphant
  • Même démarche
  • Bilan de lecture avec les images posées sur la table : rappel de récit
  • Arrêt : hypothèses sur la suite : que va-t-il se passer ? qui va rencontrer Fanfan… ? noter les hypothèses sur une feuille
  • Lors du regroupement après le passage de tous les élèves en atelier : lire les différentes hypothèses sur la suite de l’histoire

Phase 3 : lecture de l’histoire avec le livreMatériel :

  • un livre pour l’adulte
  • un livre par élève
  • feuilles pour noter les hypothèses
  • carte personnage éléphant (nom et prénom)
    ► Utiliser un livre correctement du point de vue matériel► Se repérer dans un livre.► réactivaton des séances précédentes► rappel de récit sans le livre en utilisant les cartes personnages► Comprendre une histoire de plus en plus complexe et la reformuler en respectant les enchaînements logiques et chronologiques► rappel des hypothèses► comprendre le parcours de Fanfan► percevoir le message contenu dans l’histoire
  • demander aux élèves de faire un rappel de récit en utilisant les cartes personnages manipulées lors de la séance précédente
  • l’adulte relit les hypothèses du groupe sur la suite de l’histoire
  • distribuer un livre à chaque élève
  • relecture de cette partie de l’histoire par l’adulte en montrant les illustrations après la lecture
  • lecture de la suite
  • page suivante : prise de conscience de Fanfan qu’il a une trompe comme les éléphants
  • lire la page suivante : lecture du texte : amener les élèves à percevoir que ce nouveau personnage rencontré à toutes les caractéristiques données lors des précédentes rencontres
  • faire des hypothèses sur ce que va pouvoir dire ce personnage : les noter sur une feuille
  • poser la carte éléphant à côté des autres cartes personnages
  • lire la page suivante : observer la réaction des élèves, les aider à percevoir que l’éléphant pense que Fanfan se moque de lui (implicite)
  • lire la page suivante : quelle va être la réaction de Fanfan ?
  • lire la page suivante : comment va réagir Fanfan ?
  • lire la page suivante : amener les élèves à comprendre que Fanfan ne veut pas faire partie de la famille des éléphants car il les trouvent désagréables
  • lecture de la fin de l’histoire : montrer aux élèves avec l’aide des cartes personnages restées sur la table que Fanfan fait le chemin inverse pour retourner « chez lui avec les autruches »
  • fin de l’histoire : question « Fanfan a-t-il pris conscience qu’il est un éléphant ? » rechercher les indices pour ou contre
  • en atelier puis en regroupement : amener les élèves à discuter de la réaction des éléphants
  • les éléphants ne savent pas que Fanfan a été adopté par des autruches
  • faire des hypothèses sur ce qu’auraient pu dire les éléphants à Fanfan pour lui faire comprendre qu’il était un éléphant sans le vexer : noter ces propositions sur une affiche

Phase 4 : Recherche sur les animaux rencontrés

  • faire des fiches d’identité
  • faire des affiches pour les présenter : description, lieu de vie, nourriture, mode de vie, déplacement….
  • faire des recherches en BCD
  • faire des recherches à la bibliothèque municipale
  • dessiner les animaux après avoir fait des recherches
  • trouver des documentaires vidéo sur les animaux
  • faire des groupes pour construire des panneaux de présentation de ces animaux
  • créer des imagiers qui resteront en classe et d’autres qui seront prêtés aux familles

Phase 5 : Activités complémentaires

  • Mise réseau
  • Film : « Le livre de la jungle » Disney
  • Livres sur l’adoption :
  • démarche de mise en réseau proposée par le DVD : « Apprentissages à l’école maternelle » Scéren, CRDP Amiens, la culture partagée : Les cultures orales
  • Marie Sellia, Cécile Gambini « Mon carnet vietnamien » Nathan : D’où viens-je ? est une question cruciale dans la construction de son identité, et plus encore pour un enfant adopté ! Sous la forme d’un journal intime qui couvre une année, nous découvrons Nicolas, un enfant vietnamien adopté par des Français.
  • « Ernest et Célestine » « Les questions de Célestine » : Ernest s’étonne, Célestine est bien silencieuse tout à coup. Cela ne lui ressemble pas. Célestine voudrait savoir... mais quoi ? Que voudrait-elle savoir qu’elle ne parvient pas à formuler ? À force, elle finit cependant par révéler à son ami le sujet de son inquiétude. Célestine voudrait savoir d’où elle vient. Où Ernest l’a-t-il trouvée ? C’est bien entendu Ernest qui maintenant ne sait pas quoi dire et répond de façon très évasive à une Célestine déterminée. Eh bien, oui, finalement, voici l’histoire. La vérité est toujours plus apaisante que le mensonge ou le non-dit.
  • Mise en scène de Fanfan
  • élève par groupe
  • chaque groupe mémorise un moment du parcours de Fanfan
  • chaque élève aura le rôle d’un animal rencontré ou de Fanfan
  • Activités liées à la conscience phonologique :
  • Partir du prénom du personnage principal « Fanfan »
  • Analyser la construction du prénom pour amener les élèves à comprendre la répétition de la dernière syllabe d’ « éléphant »
  • Mener des activités rituelles faisant travailler les syllabes : propositions d’activités dans le dossier « Propositions de jeux pour prendre conscience des réalités sonores de la langue d’après « Jeux de mots, jeux de mains » Patrick Hure, CDDP Côtes d’Armor, « Apprendre à segmenter les mots en syllabes »

Phase 6 : production d’écrit : Inventer une histoire à la manière de « Fanfan »

  • Progresser vers la maîtrise de la langue française
    ► produire des phrases correctes, même très courtes► Produire des phrases complexes, correctement construites► Utiliser avec justesse le genre des noms, les pronoms usuels et les prépositions les plus fréquentes à bon escient.► Utiliser à bon escient les temps des verbes pour exprimer le futur et le passé.► Comprendre, acquérir et utiliser un vocabulaire pertinent.
  • personnage principal : héros de l’histoire : choisir un animal : le choix sera fait en procédant par un vote des élèves
  • connaître sa façon de vivre, de se déplacer, de manger, ses petits (fiche d’identité) : dégager des caractéristiques
  • personnage secondaire : choisir un autre animal qui va élever le 1er
  • choisir les animaux que va rencontrer le personnage et distinguer leurs caractéristiques physiques car à chaque nouvelle rencontre le personnage principal se dirige vers un animal qui possède une caractéristique donnée par le personnage rencontré précédemment
  • activités annexes :
  • mener des recherches documentaires pour connaître les animaux et dégager des caractéristiques qui seront utilisées lors de la construction du récit
  • créer un imagier avec photo des animaux et fiches d’identité
  • créer un affichage avec tous ces éléments qui seront utilisés pour la création du scénario par groupe en atelier
  • créer un scénario en atelier :
  • les élèves sont par petits groupes de 4
  • reprendre tous les éléments et demander aux élèves de penser, « d’imaginer une histoire avec ces personnages »
  • procéder par étapes, commencer par nommer le personnage principal, le héros
  • noter ce nom sur une affiche, s’il y a plusieurs propositions : on peut procéder à un vote
  • où vit ce personnage ?
  • par qui a-t-il été élevé ?
  • tous ces éléments sont notés en utilisant des dessins sur l’affiche par l’adulte (document servant de fiche mémoire pour chaque groupe) on peut utiliser un rouleau de papier peint qui peut ainsi se dérouler au fur et à mesure de l’histoire
  • la création du scénario peut être interrompue puisqu’il reste le rouleau mémoire avec les dessins
  • ce document est repris à chaque atelier, les élèves rappellent leur histoire
  • la création du scénario se fait progressivement du début jusqu’à la fin de l’histoire
  • choix du titre à la fin du scénario
  • possibilité de matériel pour garder en mémoire les éléments liés aux personnages, rencontres et caractéristiques : proposition de tableau
Animal héros de l’histoire, personnage principal {{}}
A été élevé par
animaux rencontrés Caractéristique donnée par cet animal pour désigner la « famille » du héros
  • mise en mots de l’histoire par les élèves à partir du scénario et dictée à l’adulte
    Produire un énoncé oral pour qu’il puisse être écrit (dictée à l’adulte). ► remanier un écrit pour y apporter des éléments complémentaires
  • le scénario dessin est repris et sert de support image à la mise en mots
  • pendant cette phase l’adulte peut demander aux élèves d’apporter des précisions, ou les élèves peuvent apporter des changements d’eux-mêmes mais la totalité du scénario ne doit pas être changée sous peine de repartir à zéro
  • l’écriture comme la création du scénario se fait progressivement par étape : l’adulte écrit le texte dicté par les élèves sur une grande affiche blanche, à chaque nouvelle étape le texte écrit à la séance précédente est relu
  • lors des changements, des modifications, on peut couper, la feuille pour ajouter des éléments ou un passage supplémentaires, cette démarche permet de montrer aux élèves ce qu’est l’écriture liée à la pensée qui évolue, le brouillon qui permet de remanier sans tout recommencer
  • à chaque étape la date est notée (montrer la progression en fonction de datation)
  • créer les illustrations : la création des illustrations se fera aussi en atelier chaque groupe illustrera son histoire , on peut répartir les dessins des personnages entre les élèves pour amener les élèves à comprendre la permanence des personnages au niveau de la représentation dans l’histoire : ainsi un élève créera le personnage principal ( pour le reproduire on pourra le photocopier) il faudra qu’il soit colorié toujours de la même façon pour que l’on puisse le reconnaître dans le livre, un autre élève créera le personnage qui élève le héros, un autre élève créera un ou deux personnages rencontrés…, un autre créera les lieux, … ainsi de suite
  • chaque dessin, personnages, lieux, sera découpé et la mise en page de ces éléments se fera de façon collective toujours en atelier avec relecture du texte, on peut alors ajouter ou enlever des éléments
  • chaque étape de l’histoire est ainsi constituée
  • création d’un livre :
  • une fiche pédagogique expliquant la démarche sera insérée dans le livre pour expliquer la démarche aux parents
  • le nom des élèves est écrit
  • mise en commun des créations en regroupement :
  • chaque jour
  • présentation par un groupe
  • ou
  • lecture par l’adulte d’une histoire créée par un groupe
  • toutes les productions sont mises à disposition des élèves dans un endroit de la classe
  • ces productions peuvent être dupliquées pour aller dans les familles, dans ce cas chaque élève racontera son histoire à sa famille
  • une exposition des différentes créations peut être organisée afin de communiquer la totalité du travail mené à tous les parents

Florence Breuneval, CPC Gennevilliers, Prix littéraire Cycle 1 de Gennevilliers

Documents joints

  • Fanfan, OpenDocument Text, 33.8 ko

    Version OOo Writer de cet article