Vous êtes ici : Accueil > PALM@IR & Prix Littéraire > 02.PALM@IR > Cycle 2 > Animation 2005-2006 > Documents et Références > PRODUCTION D’ ECRIT POSSIBILITES DE GESTION DU GROUPE CLASSE
Publié : 21 janvier 2006

PRODUCTION D’ ECRIT POSSIBILITES DE GESTION DU GROUPE CLASSE

PRODUCTION D’ ECRIT POSSIBILITES DE GESTION DU GROUPE CLASSE

* amener les élèves à

- comprendre que ce qu’on écrit doit être pensé
- percevoir la formulation et la reformulation

. tout ce qui se dit ne peut pas s’écrire, il faut alors reformuler pour passer au stade écrit : il faut parfois changer certains paramètres oraux pour le transcrire à l’écrit
. l’écrit peut être remanié, changé, retravaillé

* tous les élèves travaillent sur le même support
* l’enseignant écrit sous dictée en demandant de reformuler (aide à la reformulation) ou en relançant (ex : " je n’ai pas compris qu’est-ce que tu veux dire... ? mais tu parles de qui ?...)
* les premières propositions constituent un 1er jet qui sera noté par écrit sur une feuille de papier canson (trace écrite visualisable, manipulable, modulable)

- on peut noter aussi les idées principales qui constitueront la trame du récit : il s’agit alors d’un scénario qui sera la support de la verbalisation phase 2

* retravailler le 1er jet en différé :
- relire la trace écrite
- changer des éléments, apporter des informations supplémentaires, supprimer des éléments

réécriture : 2e jet

Travail par groupes de deux élèves (groupes homogènes) : groupes autonomes

* faire travailler les élèves à partir d’un dictionnaire de mots connus et plus ou moins maîtrisés (selon les compétences des élèves) : ces mots sont les supports de lecture dans le quotidien de la classe ( outils de la classe, affichages)
* dédramatiser la production d’écrit " je ne sais pas faire... "
* mobiliser les mêmes compétences que par la dictée à l’adulte (étape mentale : penser pour écrire, anticiper sur la phrase à écrire à partir des éléments à disposition) avec un support connu mais hors contexte
* certains élèves ne sont plus soutenus par le collectif classe derrière lequel il se cache : cette activité demande une mobilisation (au sens de se bouger, penser pour produire) donnant naissance à une production qui sera affichée, analysée, validée par le collectif et non seulement par l’adulte
(critères objectifs et non subjectifs)

Dictée à l’adulte par petits groupes

* dans un coin calme de la classe prendre les élèves par petits groupes pour écrire sous la dictée à l’adulte

- les phases 1er jet et réécriture (2e jet) se feront à la suite et non en différé

* les autres élèves ont une activité, une tâche à accomplir de façon autonome : cette activité peut être différente et d’une autre nature que de la production d’écrit
* le contrat de gestion des groupes est expliqué avant la mise en route des activités

Groupes de travail

* le support et la tâche à accomplir sont identiques pour tout le monde mais les outils sont différents :

- élèves performants fonctionnant de façon autonome avec à disposition des aides et des outils pouvant répondre à leur questionnement an cours de tâche (cf. travail par groupe de deux, groupes autonomes)

. dictionnaire des mots connus
. les mots outils
. les connecteurs
. les mots inconnus peuvent s’écrire en partant :

de ce qu’on entend ( phonologie)
de ce qu’on connaît dans d’autres mots ( analogie)
de ce qu’on déduit par rapport à des connaissances personnelles ( essai d’écriture)

- en début d’année on peut constituer des groupes homogènes de deux élèves

- au cours de l’année chaque élève doit produire seul

- élèves en difficulté : passage par la dictée à l’adulte en tenant compte des différents procédés cités (atelier dirigé)

.ces possibilités de gestion peuvent évoluer au cours de l’année en fonction des compétences des élèves
.il est intéressant d’observer quels sont les élèves qui passent de l’écriture avec aide de l’adulte à l’écriture autonome
.les élèves du groupe dirigé avec adulte doivent avoir comme objectif de produire seuls

Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers

Documents joints