Vous êtes ici : Accueil > PALM@IR & Prix Littéraire > 02.PALM@IR > Cycle 2 > Animation 2005-2006 > Documents et Références > Le problème de l’exécution matérielle des textes
Publié : 21 janvier 2006

Le problème de l’exécution matérielle des textes

Le problème de l’exécution matérielle des textes (la cursive) André Ouzoulias

" Comprendre et aider les enfants en difficulté scolaire " RETZ

" La production de textes courts pour prévenir les difficultés dans l’apprentissage de la lecture et /ou y remédier "

Les avantages de l’écriture cursive

- la rapidité d’exécution : l’apprentissage de la cursive permet un bénéfice considérable pour la suite de la scolarité comme dans la vie quotidienne

- la cursive met mieux en valeur les unités lexicales que la scripte
- lors de l’exécution d’un texte en script, il faut gérer deux sortes d’espaces :

. l’espace entre les lettres

. l’espace entre les mots

- la mauvaise gestion de ces espaces peut poser des problèmes de lecture ou de relecture
- ce problème n’existe pas avec la cursive qui ne connaît qu’un seul espace : l’espace inter-mots

- la cursive incite à se libérer de la copie lettre par lettre
- la copie en cursive induit une reproduction des lettres par " paquets "
- il est donc intéressant de favoriser une segmentation des mots en unités plus grandes que les lettres dès le début de l’apprentissage de la copie aidant ainsi les élèves dans l’apprentissage de l’orthographe

- la cursive favorise la mémoire kinesthésique de l’orthographe
- faire appel à la mémoire du geste pour se souvenir de la façon dont s’écrit un mot

- la cursive favorise la personnalisation de l’écriture
- l’objectif principal n’est pas que les élèves entretiennent un rapport esthétique à l’écriture mais qu’ils parviennent, avec l’aide du maître à une écriture lisible, régulière et aisée
- dans le goût d’écrire il y a aussi un rapport à l’esthétique laissée par la trace

Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers

Documents joints