Vous êtes ici : Accueil > PALM@IR & Prix Littéraire > 01.Le PRIX LITTERAIRE > Le Prix 2011 2012 > CM 1 > l’ombre du mûrier > L’avis de Ricochet et Enfantipages, Le Monde
Publié : 26 janvier 2012

L’avis de Ricochet et Enfantipages, Le Monde

  • « L’Ombre du mûrier et autres histoires insolites » Gilles Bizouerne, illustrations Anna Karlson, éditions Thierry Magnier

L’avis de Ricochet et Enfantipages, Le Monde

Résumé et analyse du texte

Recueil de textes farfelus, décalés, extravagants, originaux et intemporels, « L’ombre du mûrier » est le petit cadeau à offrir autour de soi. Edité par les éditions Thierry Magnier, il s’adresse à tous, petits et grands. A travers cinq histoires récoltées d’ici de-là dans les répertoires des contes traditionnels des quatre coins du monde, Gilles Bizouerne invite ses lecteurs à réfléchir sur la nature humaine, ses dérives, ses perversions, de la capacité à tromper son prochain… Un petit bonhomme appelé Haut comme un genou rêve de devenir grand et fort pour se défendre. Il part à la chasse aux conseils auprès des animaux qu’il admire : le cheval qui lui conseille de manger des céréales, le taureau qui lui dit que le sport est la clé… Mais a-t-il vraiment besoin d’apprendre à se battre, est-il vraiment menacé ?L’oiseau Maguari, lui, veut terrasser son ennemi qui l’assaille toujours à son insu. Mais sa lutte est vaine, le sommeil l’emporte toujours…Un homme voit s’installer chez lui un individu, tout nu, dénommé pauvreté. En voulant s’en débarrasser, il ne fera qu’accroître sa taille !Gilles Bizouerne, conteur au long cours, a recueilli cinq petits récits des quatre coins du monde aux personnages étonnants, déroutants. Des histoires drôles et saugrenues qui se jouent des codes et projettent avec humour des messages universels. Anna Karison illustre parfaitement ces situations cocasses et décalées de son trait fin et original.
Les illustrations sont empreintes d’un réalisme frappant, parfois d’une noirceur profonde, d’un sens de la dérision accrue et surtout d’un humour typiquement scandinave. Thèmes : conte, humour, message

  • démarche pédagogique :
  • découverte de la structure du livre
  • lecture des histoires par deux ou trois
  • échanges à partir de la lecture de ces histoire : de la lecture au message
  • La compréhension se fait par un questionnement guidé par l’adulte avec recherche et visualisation des éléments permettant de répondre dans le texte
  • démarche de repérage visuel : souligner les éléments du texte pour repérer les indices permettant de répondre à la question, à la problématique ciblée dans le guidage
  • mise en commun des recherches avec validation après concertation, discussion et argumentation puis trace écrite collective sur l’affichage texte retapé et agrandi au tableau
  • lecture d’approfondissement de certains passages spécifiques afin d’aborder la maîtrise de la langue, la production d’écrit, l’Histoire des arts

Compétences du socle :Compétence 1 :La maîtrise de la langue françaiseL’élève est capable de :- s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis ;- prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté ;- lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte ;- lire seul des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ;- lire seul et comprendre un énoncé, une consigne ;- comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient ;- dégager le thème d’un texte ;- utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) ;- répondre à une question par une phrase complète à l’oral comme à l’écrit ;- rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte rendu) en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire ;Compétence 4 :La maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communicationL’élève est capable de :- utiliser l’outil informatique pour s’informer, se documenter, présenter un travail ;- utiliser l’outil informatique pour communiquer ;- faire preuve d’esprit critique face à l’information et à son traitement.Compétence 5 :La culture humaniste- identifier les principales périodes de l’histoire étudiée, mémoriser quelques repères chronologiques pour les situer les uns par rapport aux autres en connaissant une ou deux de leurs caractéristiques majeures ;- reconnaître et décrire des oeuvres visuelles ou musicales préalablement étudiées : savoir les situer dans le temps et dans l’espace, identifier le domaine artistique dont elles relèvent, en détailler certains éléments constitutifs en utilisant quelques termes d’un vocabulaire spécifique ;- exprimer ses émotions et préférences face à une oeuvre d’art, en utilisant ses connaissances ;Compétence 6 :Les compétences sociales et civiques- prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue ;- coopérer avec un ou plusieurs camarades ;Compétence 7 :L’autonomie et l’initiative- respecter des consignes simples en autonomie ;- montrer une certaine persévérance dans toutes les activités ;- commencer à savoir s’auto-évaluer dans des situations simples ;- s’impliquer dans un projet individuel ou collectif ;

Phase 1 : découverte du livre et de la structure générale

  • matériel :
  • un livre pour deux ou trois élèves
  • des feuilles ou un cahier de brouillon pour noter les informations, les premiers indices
  • des feuilles de papier canson affichées au tableau pour noter les informations après mise en commun et discussion
  • compétences CM1 travaillées :
  • Langage oral CM1
    Raconter, décrire, exposer- Décrire un objet, présenter un travail à la classe en s’exprimant en phrases correctes et dans un vocabulaire approprié.Échanger, débattre- Demander et prendre la parole à bon escient.- Réagir à l’exposé d’un autre élève en apportant un point de vue motivé.- Participer à un débat en respectant les tours de parole et les règles de la politesse.- Présenter à la classe un travail collectif.
  • Lecture
    - Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte d’une dizaine de lignes, après préparation.- Lire silencieusement un texte littéraire ou documentaire et le comprendre (reformuler, résumer, répondre à des questions sur ce texte).- Repérer dans un texte des informations explicites et en inférer des informations nouvelles (implicites).- Saisir l’atmosphère ou le ton d’un texte descriptif, narratif ou poétique, en s’appuyant en particulier sur son vocabulaire.- Participer à un débat sur un texte en confrontant son interprétation à d’autres de manière argumentée.- Utiliser les outils usuels de la classe (manuels, affichages, etc.) pour rechercher une information, surmonter une difficulté.- Effectuer des recherches, avec l’aide de l’adulte, dans des ouvrages documentaires (livres ou produits multimédia).
  • Littérature CM1
    - Adapter son comportement de lecteur aux difficultés rencontrées : notes pour mémoriser, relecture, demande d’aide, etc.- Se rappeler le titre et l’auteur des oeuvres lues.- Participer à un débat sur une oeuvre en confrontant son point de vue à d’autres de manière argumentée.
  • Rédaction
    - Dans les diverses activités scolaires, noter des idées, des hypothèses, des informations utiles au travail scolaire.- Rédiger des textes courts de différents types (récits, descriptions, portraits) en veillant à leur cohérence, à leur précision (pronoms, mots de liaison, relations temporelles en particulier) et en évitant les répétitions.
  • Découverte du livre
  • donner les livres aux élèves
  • Recherche : « Vous allez regarder ce livre, comme vous voulez et vous allez noter sur les feuilles de brouillon, votre cahier de brouillon les informations par rapport à ces éléments de recherche »
  • les éléments de recherche sont écrits sur une affiche de papier canson affichée au tableau et lus avant la prise d’indices dans le livre :
  • quel est le titre de ce livre ?
  • quel est l’auteur ?
  • quel est l’illustrateur ?
  • comment se compose le texte de ce livre ?
  • laisser chaque groupe recherche les éléments de réponse puis faire une mise en commun
  • mise en commun :
  • les éléments de recherche sont repris
  • titre : « L’ombre du mûrier et autres histoires insolites »
  • reprendre certains éléments de ce titre pour amener les élèves à analyser ce titre
  • « L’Ombre du mûrier » : une des histoires page 29 : revenir dans le livre avec tous les élèves pour repérer cette histoire
  • « autres histoires insolites » : que veut dire « insolites » ? : recherche dans le dictionnaire si nécessaire
  • redéfinir ensemble la nature de ces histoires : particulières, extraordinaires… : donner des synonymes
  • observer la couverture et la 4e de couverture, déplier le livre afin de montrer que les éléments répartis sur les deux ne font qu’une illustration

Phase 2 : découverte et lecture des histoires (2 séances)

  • matériel : un livre pour trois élèves
  • tableau permettant de répertorier différentes informations du texte
  • ces mêmes tableaux agrandis et affichés au tableau pour la mise en commun
  • Organisation du groupe classe :
  • La classe sera partagée en deux groupes de deux
  • Deux groupes d’élèves vont lire la même histoire afin de pouvoir partager, échanger et discuter du message porté par l’histoire
  • Chaque groupe devra :
  • compléter le tableau proposé qui sera support des échanges lors de la phase de synthèse
  • faire un résumé oral pour présenter l’histoire lue au groupe qui ne l’aura pas lu
  • Séance 1 : lecture de « Haut comme mon genou » et « Le costume »
  • Différenciation possible :« Le costume » peut être donné aux élèves en difficulté de lecture, le texte à lire étant plus court
  • tableau recherche donné aux élèves pour « Haut comme mon genou »
Personnage principalProblème Souhait
Personnages rencontrés Conseils donnés Effets
Morale de l’histoire
  • tableau « Le costume »
PersonnagesProblème Effets
Morale de l’histoire
  • chaque groupe :
  • complète son tableau en fonction de l’histoire lue
  • fait un résumé de l’histoire qui sera lu et présenté lors de la phase de synthèse
  • faire un résumé
  • pour la première fois, démarche proposée :
    - un résumé : un texte court qui présente les idées principales, les événements du texte lu, entamer une discussion et un questionnement à propos du résumé exemples :- « doit-on reprendre, recopier des phrases du texte ? » pas forcément : on peut traduire une idée du texte avec ses propres mots - « faut-il donner tous les détails ? » si le texte est court et présente les idées principales, non- « A quoi sert le résumé ? » à repenser au texte et à en garder les idées principales, à travailler la mémoire de la chronologie de l’histoire sans avoir à mémoriser toute l’histoire- les élèves par binôme font un résumé sur une petite feuille de papier (donner une petite feuille pour inciter les élèves à être concis)
  • mise en commun des recherches :
  • affichage des tableaux agrandis qui seront complétés au fur et à mesure des informations apportées par les groupes
  • reprise des recherches et renseignements apportés par écrit dans les tableaux
  • les groupes interviennent si nécessaire pour apporter des éléments, des indications supplémentaires, discuter, argumenter
  • une discussion est mise en œuvre pour définir la morale, le message porté par l’histoire
  • ce débat permet aux élèves d’exprimer la compréhension de l’histoire, de saisir l’atmosphère particulière, de débattre et d’argumenter après avoir pris des indices dans le texte
  • un résumé collectif est défini à partir des différents résumés écrits et lus par les différents groupes
  • ce résumé est écrit sur une affiche et collé à côté du tableau recherche agrandi et complété lors de la phase de synthèse
  • séance 2 : « L’ennemi du Maguari » et « L’ombre du mûrier »
  • même démarche que pour les histoires précédentes
  • différenciation possible : « L’ennemi du Maguari » peut être donné aux élèves en difficulté de lecture le texte à lire étant plus court
  • tableau « L’ennemi du Maguari »
Personnage principalProblèmeEffets
L’ennemi
Morale de l’histoire
  • tableau « L’ombre du mûrier »
Personnages Problème Effets
Morale de l’histoire
  • recherche des groupes avec les tableaux, faire un résumé
  • mise en commun
  • discussion, débat à partir des informations prélevées
  • choix d’un résumé

Phase 3 : lecture collective par toute la classe de la dernière histoire « Le miroir »

  • Démarche identique
  • Tableau proposé
lieu
Personnages Problème Effets
Morale de l’histoire

- tableau renseigné

Lieu : un pays où personne ne connaît le miroir
Personnages Problème Effets
Un homme Découvre un miroir et regarde, l’achète croyant acheté le portait de son père Cache le miroir pour aller regarder l’image de son père
Sa femme Croit que son mari la trompe avec une belle femme en regardant dans le miroir Ils vont chez le juge
Le juge regarde dans le miroir et croit qu’il voit son remplaçant Quitte son emploi
La vieille mère regarde dans le miroir et voit une vieille femme Rassure sa fille
Morale de l’histoireNe pas se fier aux apparences
  • le fait de bien prendre en compte que l’histoire se situe dans un pays qui ne connaît pas le miroir doit amener les élèves à comprendre les réactions des différents personnages qui sont en décalage par rapport à leur vécu et la connaissance de ce qu’est un miroir, le reflet de notre propre image
  • amener les élèves à discuter et faire émerger cette idée que l’histoire ne peut être comprise si on prend en compte le fait que les personnages de l’histoire ne connaissent pas leur visage puisqu’ils ne l’ont jamais vu dans un miroir
  • faire émerger l’implicite

Phase 4 mise en liaison avec lHistoire des arts : le portrait, la peinture en miroir

  • compétences du socle
  • Compétence 5 :
    La culture humaniste- distinguer les grandes catégories de la création artistique (littérature, musique, danse, théâtre, cinéma, dessin, peinture, sculpture, architecture) ;- reconnaître et décrire des oeuvres visuelles ou musicales préalablement étudiées : savoir les situer dans le temps et dans l’espace, identifier le domaine artistique dont elles relèvent, en détailler certains éléments constitutifs en utilisant quelques termes d’un vocabulaire spécifique ;- exprimer ses émotions et préférences face à une oeuvre d’art, en utilisant ses connaissances ;
  • diaporama présentant différentes œuvres dart sur le portait et la peinture en miroir
  • différentes démarches danalyse des œuvres présentées dans le diaporama sont extraites de « Apprendre avec les œuvres dart, 60 activités transdisciplinaires » Alain Saey, Pascale Monziols, RETZ
  • La Joconde, Léonard de Vinci,1503-1506, portrait de Mona Lisa :
  • analyse de l’œuvre : présentation, composition, technique et couleur
  • décrire un tableau : découverte de l’œuvre
    compétences travaillées :
  • langage oral :
  • apprendre à décrire une œuvre picturale
  • enrichir son vocabulaire artistique
  • s’interroger et formuler des questions
  • émettre une opinion et le justifier
  • écouter les autres
  • « J’habille Mona Lisa » arts visuels
    compétences travaillées :
  • détourner une œuvre « classique »
  • jouer avec les proportions
  • utiliser des éléments graphiques divers pour recomposer une image
  • François 1er, Jean Clouet, vers 1530
  • Analyse de l’œuvre
  • « Décomposer, recomposer » : arts visuels
    compétences travaillées :
  • s’approprier et détourner une œuvre
  • passer d’un portrait buste à un portrait en pied
  • appréhender la notion de morphologie
  • reconstituer un dessin à partir de fragments
  • Fruchard, Honoré Daumier, 1833
  • analyse de l’œuvre
  • « changer de tête/ famille poire » : arts visuels
    compétences travaillées :
  • combiner des éléments morphologiques à des fins humoristiques
  • jouer avec les proportions
  • rechercher les effets
  • utiliser le dessin dans ses diverses fonctions (expression, la caricature)
  • s’approprier un code de représentation
  • stimuler l’imagination à partir de consignes précises
  • production d’écrit : écrire un portrait humoristique
  • observation de l’œuvre de Daumier
  • notions de portrait et de caricature
  • lecture de portraits humoristiques
  • constitution d’une banque de mots et d’expression permettant de décrire des personnages
  • écriture d’un portrait
    compétences travaillées :
  • rédaction
  • produire un écrit bref dans une situation de communication déterminée
  • s’inspirer d’un texte structuré et d’un dessin pour produire un nouveau texte
  • enrichir son vocabulaire
  • apprendre à aiguiser son regard en observant un portrait
  • écrire un texte en respectant des consignes précises

Florence Breuneval, CPC, 3e, Gennevilliers

Documents joints