Vous êtes ici : Accueil > PALM@IR & Prix Littéraire > 01.Le PRIX LITTERAIRE > Le Prix 2011 2012 > CM 2 > lettres à poils et à plumes > « Lettres à plumes et à poils »
Publié : 26 janvier 2012

« Lettres à plumes et à poils »

« Lettres à plumes et à poils »Philippe Lechermeier, Delphine Perret,éditions Thierry Magnier

  • résumé et analyse du texte :

Cinq lettres, en réalité davantage, cinq correspondances à sens unique ou presque du renard à la poule, de la fourmi à sa reine, du cochon d’Inde au bureau de l’Académie des lettres, de l’escargot à la limace et du corbeau au poulet.
Imaginez le renard en train d’essayer de convaincre la poule, je cite « je ne suis évidemment pas sans savoir que les relations entre les gens de votre espèce et de la mienne ont été depuis des siècles émaillées par de nombreux « incidents »… »… donc de convaincre la poule qu’il est fou amoureux de sa fille et qu’il veut l’épouser. Un summum de mauvaise foi et de filouterie : du grand art.
La fourmi quand à elle s’adresse à la reine avec son bagou, sa gouaille de numéro 3450… du fin fond de la galerie 18 pour poser quelques réclamations bien senties et finir par se faire la belle et rencontrer une cigale dont elle fera son amie.
Le cochon d’Inde, lui, vous donnera un aperçu des ennuis qui pourraient vous arriver si d’aventure il vous prenait l’envie de contrarier la bestiole, tenace, mordante et au final capable de toutes les bassesses pour arriver à ses fins : mais que feriez vous si on vous avait affublé d’un patronyme aussi ridicule ?
L’escargot en pince lui pour la limace, à vrai dire il est fou, raide dingue de la belle et il le lui fait savoir… mais l’amour n’est pas toujours réciproque et notre escargot va en faire les frais !
Au final le corbeau avant de … écrit sans cesse aux poulets pour dénoncer la tenue déplorable d’un tel, la débauche d’une telle, et de râler, de se plaindre, de dénoncer avant de finir en cabane avec des compagnons particuliers : ceux qu’il a balancé ! Cinq correspondances drôles , corrosives, pleines de références, de tendresse aussi, on sent que l’auteur aime ses bestioles même s’il est parfois vachard avec elles ou qu’il leur prête des envies, des propos et des attitudes infernales.
Le plus, parce qu’il y en a un et oui, ce sont les illustrations de Delphine Perret, tout en légèreté, lumineuses et drôles, faisant ressortir ça et là la cruauté et la drôlerie du texte. Les couleurs acidulées ajoutent de la lumière et de la vie aux illustrations. A découvrir absolument, c’est drôle, frais et irrésistible ! (Les sandales d’Empédocle librairie jeunesse)Thèmes : humour, manipulation, communication

  • Démarche générale proposée
  • Lectures des histoires par différents groupes :
  • la classe est divisée en deux groupes pour la lecture de deux histoires différentes
  • une même histoire est lue par plusieurs groupes afin de pouvoir échanger, communiquer, argumenter lors de la mise en commun, phase de synthèse
  • Les lectures, soit silencieuses soit à voix haute par les élèves ou par l’adulte (lecture entendue), sont accompagnées d’explication de mots inconnus ou difficiles
  • Pour certains mots et certains élèves en grande difficulté de lecture, il sera nécessaire de découper les mots en syllabes afin de repérer des phonèmes complexes et de décharger du déchiffrage qui parfois trop lourd, fait obstacle à la compréhension
  • relecture, mise en contexte du mot afin d’aboutir à la compréhension
  • La compréhension se fait par un questionnement guidé par l’adulte avec recherche et visualisation des éléments permettant de répondre dans le texte
  • ce questionnement peut avoir comme point de départ un tableau répertoriant différents éléments à repérer dans le texte
  • démarche de repérage visuel : souligner les éléments du texte pour repérer les indices permettant de répondre à la question, à la problématique ciblée dans le guidage
  • compléter le tableau pour organiser le recueil de données
  • mise en commun des recherches avec validation après concertation, discussion et argumentation puis trace écrite collective sur l’affichage texte retapé et agrandi au tableau
  • affichage agrandi du tableau pour le compléter
  • lecture dapprofondissement de certains passages spécifiques afin d’aborder la maîtrise de la langue, la production d’écrit, Histoire des arts (les Fables)
  • faire un résumé de lhistoire lue : Le résumé
    - pour la première fois, démarche proposée :- un résumé : un texte court qui présente les idées principales, les événements du texte lu, entamer une discussion et un questionnement à propos du résumé exemples :- « doit-on reprendre, recopier des phrases du texte ? » pas forcément : on peut traduire une idée du texte avec ses propres mots - « faut-il donner tous les détails ? » si le texte est court et présente les idées principales, non- « A quoi sert le résumé ? » à repenser au texte et à en garder les idées principales, à travailler la mémoire de la chronologie de l’histoire sans avoir à mémoriser toute l’histoire- les élèves par binôme font un résumé sur une petite feuille de papier (donner une petite feuille pour inciter les élèves à être concis)- les binômes se mettent par deux et se communiquent leur résumé :- comparaison des idées conservées, quel vocabulaire a été utilisé, quelles expressions- les 4 élèves se mettent d’accord et écrivent alors leur résumé sur une grande feuille de papier canson qui sera affichée au tableau- comparaison des différentes productions, discussion, validation ou non en fonction des éléments qui ont été abordés lors de la discussion et du questionnement avant la production- écriture collective d’un résumé de classe qui sera écrit sur une affiche- donner un titre à ce passage : exemple : la découverte du taël- affiche mémoire : afficher le résumé et le titre de l’histoire dans la classe- faire lire le résumé avant la lecture de chaque histoire pour aider à la compréhension→ aide aux élèves en difficulté :
  • cette lecture est alors plus facile pour les élèves en difficulté car le texte a été construit, écrit et lu par groupe et en collectif
  • l’idée générale de l’histoire est connue ce qui facilite la lecture et l’anticipation de certains passages, la lecture de mots plus difficiles

Compétences du socle :

  • Compétence 1 :
  • La maîtrise de la langue française
    L’élève est capable de :- s’exprimer à l’oral comme à l’écrit dans un vocabulaire approprié et précis ;- prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté ;- lire avec aisance (à haute voix, silencieusement) un texte ;- lire seul des textes du patrimoine et des oeuvres intégrales de la littérature de jeunesse, adaptés à son âge ;- lire seul et comprendre un énoncé, une consigne ;- comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient ;- dégager le thème d’un texte ;- utiliser ses connaissances pour réfléchir sur un texte (mieux le comprendre, ou mieux l’écrire) ;- répondre à une question par une phrase complète à l’oral comme à l’écrit ;- rédiger un texte d’une quinzaine de lignes (récit, description, dialogue, texte poétique, compte rendu) en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire ;- orthographier correctement un texte simple de dix lignes - lors de sa rédaction ou de sa dictée en se référant aux règles connues d’orthographe et de grammaire ainsi qu’à la connaissance du vocabulaire ;
  • Compétence 6 :
  • Les compétences sociales et civiques
    L’élève est capable de :- prendre part à un dialogue : prendre la parole devant les autres, écouter autrui, formuler et justifier un point de vue ;- coopérer avec un ou plusieurs camarades ;
  • Compétence 7 :
  • L’autonomie et l’initiative
    L’élève est capable de :- respecter des consignes simples en autonomie ;- montrer une certaine persévérance dans toutes les activités ;- commencer à savoir s’auto-évaluer dans des situations simples ;- s’impliquer dans un projet individuel ou collectif ;- soutenir une écoute prolongée (lecture, musique, spectacle, etc.).

Phase 1 : découverte du livre et de sa structure générale

  • Compétences CM2 travaillées :
  • Langage oral
    Échanger, débattre- Participer aux échanges de manière constructive : rester dans le sujet, situer son propos par rapport aux autres, apporter des arguments, mobiliser des connaissances, respecter les règles habituelles de la communication.
  • Lecture
    - Lire sans aide une leçon dans un manuel après un travail en classe sur le sujet.- Lire à haute voix avec fluidité et de manière expressive un texte de plus de dix lignes, après préparation.- S’appuyer sur les mots de liaison et les expressions qui marquent les relations logiques pour comprendre avec précision l’enchaînement d’une action ou d’un raisonnement.- Repérer les effets de choix formels (emplois de certains mots, utilisation d’un niveau de langue bien caractérisé, etc.).
  • Littérature
    - Lire au moins cinq ouvrages dans l’année scolaire et en rendre compte ; choisir un extrait caractéristiqueet le lire à haute voix.- Expliciter des choix de lecture, des préférences.- Raconter de mémoire une oeuvre lue ; citer de mémoire un court extrait caractéristique.- Rapprocher des oeuvres littéraires, à l’oral et à l’écrit.
  • matériel :
  • un livre pour deux ou trois élèves
  • feuilles ou cahier de brouillon pour prendre des notes
  • affiche canson pour la mise en commun
  • Démarche :
  • Séance 1 :
  • donner le livre aux élèves et les laisser libre de le manipuler comme ils le souhaitent
  • recueillir les premières impressions : les noter au tableau
  • guider l’observation :
  • la couverture : le titre « lettres à plumes et à poils » : auteur, illustrateur
  • illustration de la couverture :
  • une poule, un volatile entrain de lire une lettre
  • au sol un tapis, au mur des portraits, une table avec une boule à neige « tour Eiffel », un œuf dans un nid
    → premières hypothèses, faire percevoir que les animaux sont « humanisés », quelles histoires connaissons-nous dans lesquelles les animaux sont « humanisés » ? Les Fables de La Fontaine (plus développé dans la mise en liaison avec Histoire des arts : les Fables)
  • noter ces hypothèses sur une affiche mémoire
  • revenir sur le titre : que veut-il annoncer ? noter les hypothèses des élèves sur une affiche canson
  • « lettres à plumes » : des volatiles
  • « … et à poils » : d’autres animaux de la basse cour, de la forêt, des animaux ennemis ???
  • noter ces hypothèses sur l’affiche mémoire
  • la 4e de couverture
  • illustration : une main avec des poils qui tend une lettre
  • référence au titre
  • une présentation :
  • compréhension : des animaux à plumes et à poils ou non (escargot et limace) s’envoient des lettres
    Cinq histoires différentes
  • jeux de mots : « Quand les animaux prennent la plume… » que veut dire cette expression ? :
    l’expliquer et faire percevoir aux élèves l’humour contenu dans les histoire
  • Séance 2 : entrée dans louvrage :
  • première page avec logo de la poste
  • faire lire aux élèves : « ouvrage publié avec le soutien de la Fondation d’entreprise La Poste »
  • adresse du site : aller le consulter
  • titre avec auteur et illustrateur
  • repérer les histoires et la pagination avec un tableau à compléter
  • chaque histoire est répertoriée par une couleur précise et un personnage de l’histoire en illustration
  • « Lettres du renard à la poule » pages 10 à 52 ; repère couleur vert, personnage : le renard
  • « Lettres de la fourmi à sa Reine » pages 54 à 75, bleu, la fourmi
  • « Lettres de l’escargot à la limace » pages 76 à 109, rose, l’escargot
  • « Lettres du cochon d’Inde qui voulait changer de nom » pages 110 à 135, marron, cochon d’inde
  • « Lettres du corbeau aux poulets » pages 136 à 170, violet, le corbeau
  • les personnages sont ceux qui écrivent les lettres
  • tableau à compléter (cf. document joint tableau répertoriant les lettres)
TitrePagesCouleur repèrePersonnage illustréillustrationsImpressions, hypothèses
Lettres du renard à la poule  10 à 52  vert le renard
Lettres de la fourmi à sa Reine  54 à 75 Bleu La fourmi
Lettres de l’escargot à la limace  76 à 109 Rose L’escargot
Lettres du cochon d’Inde qui voulait changer de nom  110 à 135 Marron Cochon d’Inde
Lettres du corbeau aux poulets  136 à 170 Violet Le corbeau
  • mise en commun : répertorier les différentes histoires et leur placement dans le livre
  • répertorier les personnages et leur problématique, faire des hypothèses
  • ce même tableau sera complété par la lecture des illustrations afin de valider ou non les premières hypothèses avant la lecture des textes
  • revenir sur certains titres pour montrer l’humour et les jeux de mots : « la fourmi à sa Reine », « le corbeau aux poulets »
  • Séance 3 : lecture des illustrations :
  • organisation du groupe classe : les 5 histoires sont réparties dans différents groupes
  • deux groupes auront une lecture d’images d’une même histoire afin de partager, de communiquer, d’échanger les impressions liées aux illustrations
  • le tableau est complété par les groupes
  • la mise en commun permettra une synthèse argumentée par les différents groupes
TitrePagesCouleur repèrePersonnage illustréillustrationsImpressions, hypothèses
Lettres du renard à la poule  10 à 52  vert le renard ▪Un renard entrain d’écrire une lettre Intérieur « humanisé » : à remarquer : le réfrigérateur vide, les ouvrages sur les poules▪le renard faisant un festin avec plusieurs volatiles cuits de différentes tailles▪ une poule avec un drôle d’air et un poulet qui est en colère, faire remarquer l’humour dans l’illustration, les lots des poules, le tapis de sol avec des pattes▪ le mariage du renard et d’une poule entourés de poules dont une qui pleure▪ le renard chez lui avec le ventre rond entrain d’écrire une lettre, des os et des plumes éparpillées sur le sol ▪ un fermier courant après un poulet avec une hache sans que personne ne réagisse▪ le renard entrain d’écrire avec une bulle dans laquelle une poule est découpée en fonction des jours de la semaine, accompagnée de légumes▪ la poule lisant une lettre (illustration de la couverture)▪ une carte indiquant un chemin pour aller d’un endroit qui semble le poulailler à un autre endroit en pleine forêt, faire remarquer les personnages : le renard et d’autres : qui ?▪ le renard chez lui, le réfrigérateur est fermé, des os sur le sol et des magazines sur l’oie
Lettres de la fourmi à sa reine  54 à 75 Bleu La fourmi Compléter
Lettres de l’escargot à la limace  76 à 109 Rose L’escargot Compléter
Lettres du cochon d’Inde qui voulait changer de nom  110 à 135 Marron Cochon d’Inde Idem
Lettres du corbeau au poulet  136 à 170 Violet Le corbeau idem
  • compléter ainsi chaque histoire pour amener les élèves à prélever des indices sur l’illustration aidant à la compréhension
  • faire repérer des indices particulier amenant à un changement de point vue :
  • « Lettres de la fourmi à la reine » : les panneaux publicitaires avec incitation au travail, l’illustration finale avec un autre animal ressemblant à une cigale
  • « Lettres de l’escargot à la limace » : publicité : « exterminator », « parce que votre jardin le vaut bien », « presque pas nocif » accompagné de l’illustration d’un enfant protégé par un masque,
  • « Lettres du cochon d’Inde qui voulait changer de nom » : illustration finale avec les nouveaux noms de certains animaux, essayer de retrouver le nom de départ afin de comprendre le changement
  • « Lettres du corbeau aux poulets » : le regard du corbeau qui surveille, le renard qui s’enfuit avec le fromage, le corbeau qui continue à écrire en prison surveillé par les animaux, les animaux qui l’entourent et la feuille qui vole

Phase 2 : lecture du texte des histoires

  • compétences travaillées
  • mêmes compétences que Phase 1
  • démarche :
  • trois séances prévues : trois lectures pour chaque séance
  • lecture de deux histoires par séances par des groupes différents
  • lecture guidée par une questionnement avec notes à prendre et documents écrit à compléter afin :
    ▪ d’amener les élèves à percevoir certains éléments particuliers du texte ▪ de mettre en liaison les éléments prélevés sur les illustrations et le texte▪ de partir de ces constats afin d’échanger et d’argumenter
  • aide aux élèves en difficulté :
  • l’adulte aide en priorité les élèves en difficulté afin de les faire entrer dans la tâche à accomplir
  • de faire lire certains mots compliqués du texte
  • d’expliquer certains mots du texte par rapport au contexte de l’histoire
  • d’amener ces derniers à une compréhension fine
  • cette aide part toujours des réflexions orales des élèves afin de les questionner puis d’amener des éléments, des réponses permettant de stabiliser cette réflexion
  • une phase orale de rappel de récit sera mise en place pour préparer ces élèves à la phase orale de mis en commun
  • faire un résumé de chaque lettre pour permettre aux autres groupes de connaître le fond de l’histoire et d’avoir l’idée générale du texte sans l’avoir lue
  • découpage des textes :
  • « Lettres du renard à la poule » : cinq lettres au total : deux lettres, deux lettres, une lettre : lecture par groupe
  • « Lettres de la fourmi à sa Reine » : texte plus court, à donner aux élèves en difficulté : trois lettres au total : une lettre, une lettre, une lettre : lecture par groupe
  • « Lettres de l’escargot à la limace » cinq lettres au total : deux lettres, deux lettres, une lettre : lecture par groupe
  • « Lettres du cochon d’Inde qui voulait changer de nom » : quatre lettres au total : une lettre, deux lettres, une lettre : lecture par groupe
  • « Lettres du corbeau aux poulets » sept lettres au total : deux lettres, deux lettres, deux lettres, une lettre : lecture par toute la classe
  • contenu du questionnement :
  • cf. documents joints
  • quel animal écrit ces lettres ?
  • déterminer pourquoi le personnage écrit ces lettres, déterminer sa demande, son but
  • relever le registre de langage de l’ensemble des lettres
  • relever les expressions, les mots directement liés à l’animal qui écrit
  • déterminer le registre de langage des lettres
  • mettre en liaison ce registre de langage à la personnalité de l’animal qui écrit
  • relever les expressions humoristiques à double sens
  • relever les expressions liées à la ruse, à la manipulation, à la manigance
  • ce questionnement peut être proposé aux élèves soit sous la forme d’un questionnaire classique, soit sous la forme d’un tableau répertoriant les différents éléments à rechercher (cf. documents joints)
  • la phase de synthèse permettra de :
  • mettre en commun les différentes recherches
  • échanger par rapport aux différents éléments du texte répertoriés : dans certains cas attirer l’attention des élèves sur des expressions, des mots qui n’auraient pas été trouvés
  • mettre en liaison les façons de s’exprimer des personnages en fonction de leur personnalité, de leur but, ou de leur fonction sociale
  • dégager la psychologie des personnages en fonction de ces éléments
  • dégager la morale de cette histoire
  • de lire et relire à voix haute certains passages du texte
  • de donner l’envie au autres élèves de lire les lettres

Phase 3 : Productions décrit

  • Plusieurs possibilités de productions d’écrit sont possibles
  • écrire la suite de l’histoire
  • le renard : que va écrire le renard à l’oie ?
  • le corbeau : le corbeau écrit après son altercation avec les différents animaux qu’il a dénoncé et qu’il retrouve dans la prison, il raconte ce qui lui est arrivé et se plaint
  • écrire les différentes lettres que renvoient les destinataires : pour chaque lettre de chaque histoire écrire la lettre que renvoient la poule, la Reine des fourmis, la limace, monsieur Hector Bellami, les poulets
  • Compétences CM2 travaillées :
  • Rédaction
    - Maîtriser la cohérence des temps dans un récit d’une dizaine de lignes.- Rédiger différents types de textes d’au moins deux paragraphes en veillant à leur cohérence, en évitant les répétitions, et en respectant les contraintes syntaxiques et orthographiques ainsi que la ponctuation.- Écrire un texte de type poétique en obéissant à une ou plusieurs consignes précises.
  • Vocabulaire, Acquisition du vocabulaire
    - Commencer à utiliser des termes renvoyant à des notions abstraites (émotions, sentiments, devoirs, droits).- Maîtrise du sens des mots- Identifier l’utilisation d’un mot ou d’une expression au sens figuré.- Classer des mots de sens voisin en repérant les variations d’intensité (ex. bon, délicieux, succulent).- Définir un mot connu en utilisant un terme générique adéquat et en y ajoutant les précisions spécifiques à l’objet défini.
  • Grammaire
    - Construire correctement des phrases- Comprendre la distinction entre phrase simple et phrase complexe.
  • Orthographe
    - Appliquer la règle de l’accord du verbe avec son sujet, y compris avec le sujet qui de 3ème personne.- Écrire sans erreur un texte d’au moins dix lignes en mobilisant les connaissances acquises.TICE- s’approprier un environnement informatique de travail- adopter une attitude responsable- créer, produire traiter exploiter des données- communiquer, échanger- maîtriser les fonctions de base d’un ordinateur : fonction des différents éléments, utilisation de la souris, du clavier- utiliser un traitement de texte, écrire un document numérique envoyer et recevoir des messages

- la démarche décriture est sous jacente à celle de la lecture, des binômes sont formés afin de choisir leur choix de production d’écrit : mise en place d’atelier d’écriture- l’adulte passe observer les groupes afin d’aider certains, de questionner, d’amener une écoute du texte écrit qui sera lu par l’adulte pour :- amener les élèves à des corrections- les ateliers peuvent aussi être mis en place en utilisant les ordinateurs de fond de classe

- dans ce cas :- des groupes sont mis en place afin de pouvoir utiliser les ordinateurs à tour de rôle, les textes sont enregistrés puis, repris au fur et à mesure-ils sont tirés sur papier afin d’être lus et relus sans utilisation des ordinateurs- les textes tapés sont mis en forme (changement d’écriture, essai de mise en page sous forme de lettre….), reliés pour constituer différentes histoires sous forme de livrets- une correspondance sera mise en place pour partager et communiquer cette production : classes de la même école, ou classes de deux écoles différentes

Phase 4 : mise en voix des textes, mise en scène des textes

  • Chaque histoire sera mise voix, mise en scène par un groupe d’élèves
  • Mise en scène du livre
  • Compétences CM2 travaillées :
  • participer à une lecture dialoguée : articulation correcte, fluidité, respect de la ponctuation, intonation appropriée
  • réciter des textes en prose ou des poèmes en les interprétant par l’intonation
  • gestion du groupe : constituer des groupes d’élèves en fonction des différents passages de lecture proposés dans l’exploitation
  • chaque groupe se répartit les rôles
  • la mise en scène du texte se fera donc avec différents moments et différents élèves
  • chaque élève mémorise son texte (l’adulte peut aider au choix et à la distribution des rôles pour certains élèves en difficulté)
  • monter « une pièce de théâtre »
  • ouvrage de référence : « 60 exercices d’entraînement au théâtre » Alain Héril, Dominique Mégrier, Retz :
  • pourquoi pratiquer le théâtre à l’école ?
  • « pour former des êtres humains, sensibles, réceptifs ouverts », capables de recevoir et de donner ; le théâtre s’inscrivant ici dans un processus de socialisation
  • « pour former des citoyens porteurs d’un regard critique sur le monde », le théâtre agissant ici comme vas d’expansion et d’ouverture
  • « pour former des spectateurs avertis »
  • objectifs de louvrage : apprendre à écouter, apprendre à se risquer à …, apprendre l’espace et les espaces, apprendre à développer sa sensibilité, apprendre à travailler son imaginaire, apprendre l’humilité, apprendre à se regarder, apprendre le collectif, apprendre la rigueur, apprendre différentes formes de langage
  • louvrage propose des séances « type » et des programmations en proposant comme déclencheur : le corps, voix et respiration, le contact, écoute et rythme, le jeu dramatique, contrôle/mémorisation, l’atelier d’écriture, …
  • filmer la mise en scène : faire un DVD pour l’exposition du Prix littéraire
  • présenter la mise en scène aux parents
  • faire une affiche pour annoncer la représentation : cf. document « L’affiche »

Phase 5 : lien avec Histoire des arts :

  • arts du langage : les fables de La fontaine, la littérature du XVIIe,
  • « Histoire des arts cycle 3 » collection explorer, Nathan
    • la littérature au XVIIe siècle : fables et contes
  • TDC n° 685, &er au 15 décembre 1994 : « La fable, un mensonge qui dit la vérité »
  • étude et mémorisation de différentes fables
  • étude des illustrations de Gustave Doré
  • art du cinéma : « Le corbeau » Henri-Georges Clouzot

Phase 6 : mise en réseau, littérature

  • « Les amis du Roi », théâtre Brigitte Saussard, RETZ
  • « Grignotin et Mentalo présentent » Delphine Bournay, Mouche de l’école des loisirs, PLE CE2 2010
  • les récits épistolaires

Florence Breuneval, CPC, 3e Gennevilliers

Documents joints