Vous êtes ici : Accueil > PALM@IR & Prix Littéraire > 01.Le PRIX LITTERAIRE > Le Prix 2012 2013 > « De quelle couleur est le vent ? »
Publié : 3 mars 2014

« De quelle couleur est le vent ? »

« De quelle couleur est le vent ? »Anne Herbauts,CastermanAvis de la Fnac : De quelle couleur est le vent ? Analyse du livre« On ne voit pas le vent, on entend ce qu’il apporte, on n’entend pas le vent, on voit ce qu’il emporte », c’est par cette belle phrase aux allures d’un proverbe que commence ce livre. La question qu’elle suggère, celle du voir et de l’entendre des déplacements naturels de l’atmosphère, un petit géant se la pose justement. Pour tenter d’y répondre il sort de chez lui, marche tout droit en fermant les yeux pour chercher le vent et sa couleur. Cependant on peut se poser une question : le petit géant est-il aveugle ? Il interrogera un chien, un loup, un éléphant, une fenêtre, la pluie, les abeilles, un ruisseau, les racines d’un arbre, une pomme et un oiseau, qui tous lui donneront des réponses témoignant de leur point de vue ou de leur ignorance. Anne Herbauts, une des créatrice les plus douées et influentes du livre jeunesse, signe un livre admirable, jouant sur les textures et les découpes où le vent insaisissable acquière celui d’un souffle de paroles ayant pour couleur le timbre des voix de ceux qui les formules. L’auteure termine son livre par une astuce poétique qui laissera petit et grands pantois d’admiration par sa simplicité et sa symbolique féconde. Le père du petit géant montre que ces rencontres ont fait un livre et que la réponse qu’il cherchait est dedans, pour qui saura tourner les pages. Un très bel album, accessible dès 4 ans.

Phase 1 : avant la découverte du livre mener des ateliers liés aux sens, yeux bandés afin de passer par un vécu ressemblant à celui du héros avant d’aborder le récitDécouvrir le monde► Distinguer les 5 sens et leurs fonctionsS’approprier le langage► nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne ;

  • le toucher :
  • toucher différents matériaux
  • toucher différents liquides : huile ; eau, sirop
  • toucher différents aliments : du riz, de la farine, des pâtes, du sucre …
  • le goût :
  • goûter des aliments sucrés, salés
  • goûter des aliments acides : citron
  • goûter différents chocolats
  • en synthèse de ces ateliers chaque groupe constituera une affiche « Nous avons toucher… » des photos, ou représentations de ce qui a été touché seront collées avec mots écrits, même démarche pour « nous avons goûter »
    Se familiariser avec l’écrit► Produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’ il puisse être écrit par un adulte.
  • l’ouïe :
  • faire entendre différents sons liés à la vie quotidienne de l’école
  • faire entendre différents sons de la vie quotidienne
  • faire entendre différents cris d’animaux
  • donner à disposition des cartes sur lesquelles sont collées des représentations de ces bruits pour aider à trouver en cas de difficulté, ces cartes ne seront utilisées que dans un 2e temps les élèves devant faire appel tout d’abord à leur mémoire
  • utiliser des cassettes
  • écouter des mots, les répéter
    ► scander des mots
  • l’odorat :
  • yeux bandés : faire sentir du vinaigre, du parfum, de la moutarde, …..
  • débander les yeux et faire découvrir les différents produits sentis
  • mettre en mots les impressions de chacun
  • constituer une affiche
    Se familiariser avec l’écrit► Produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’ il puisse être écrit par un adulte.
  • pour ces ateliers, les élèves verbaliseront si possible le ressenti lié aux sens
  • créer des porte-vues de ces différentes expériences, un pour la classe (mémoire de l’activité) un qui partira dans les familles

Démarche générale pour l’exploitation de l’ouvrage :

  • l’observation du livre est toujours menée en atelier avec peu d’élèves pour permettre :
  • l’observation des réactions des élèves par l’adulte (réactions non verbales sourires,
    expressions du visage qui ne peuvent être perçues que lors d’un petit regroupement)
  • les relances à partir de cette observation : relances individuelles, soit de groupe en partant des réactions verbales et non verbales des élèves, les questions seront ouvertes pour permettre aux élèves de répondre en utilisant des mots, des expressions, des phrases….
  • Exemple de questionnement lors d’une réaction du visage : « Oh !! tu as remarqué quelque chose….tu peux nous montrer…tu peux nous dire ce que tu as vu ? »
  • L’élève a alors la possibilité de montrer dans le livre ce qui a provoqué sa réaction : l’adulte part alors de cette base pour relancer par rapport au support montré et déclencher une réaction verbale
  • L’élève peut exprimer par mots, expressions ou phrases suivant ses capacités langagières ce qui a suscité sa réaction : l’adulte part alors de cette base langagière et du support livre pour procéder à différentes relances, sollicitations individuelles ou collectives.
  • Pendant la séance en atelier du matériel peut être utilisé pour faire manipuler les élèves
  • Lors des phases d’hypothèses, l’adulte note systématiquement les hypothèses des
    élèves pour :
  • Montrer aux élèves l’écriture de ce qu’ils disent (dictée à l’adulte) : l’adulte peut alors demander à un élève, aux élèves de répéter (permanence du discours), si l’oral a changé avec changement d’idée, l’adulte fait remarquer à l’élève ce changement en lui répétant texto ce qui avait été dit au départ en relisant ce qui est écrit :
    ▪ L’adulte répète ce qui a été dit plusieurs fois▪ L’adulte oralise ce qu’il écrit
  • Montrer une trace écrite mémoire d’activité et de pensée : cette trace écrite de groupe sera affichée et relue lors de la phase de synthèse collective en regroupement réunissant tous les élèves après que tous soient passés en ateliers
  • Cette trace permet d’avoir une mémoire, de relancer certains groupes, certains élèves en particulier
  • d’affiner l’observation du livre en amenant les élèves à observer des éléments de façon
    plus précise que lors d’une observation en regroupement avec lecture d’images, retour sur le texte, mise en lien texte images, retour en arrière dans livre pour rechercher tels ou tels éléments particuliers :
  • Cette démarche de lecture recherche amène les élèves à appréhender la lecture d’une manière différente non linéaire afin de répondre à des questionnements
  • Ces lectures d’approfondissement, ces retours sur le texte permettent de travailler la reconnaissances des personnages, leur implication dans l’histoire (personnage principale, secondaire…), la reconnaissance des lieux en fonction d’une chronologie, le comportement des personnages (psychologie) amenant à percevoir des éléments particuliers du récit, d’attirer l’attention sur certains mots, tournures de phrases pour comprendre des moments implicites …..
  • clarifier et identifier ce qui pose problème afin de montrer aux élèves comment on fait pour surmonter ces problèmes
  • revenir sur l’histoire, la réviser, la redire, la reprendre
  • ce retour sur le texte permet aux élèves de passer de l’identification à la distanciation afin d’être capable d’appréhender :
  • l’organisation du texte
  • sa forme
  • son aspect esthétique qui amène au plaisir de lire
  • Regroupement permettant aux élèves :
  • de partager leurs impressions en verbalisant, en observant les différentes traces écrites des différents ateliers : chaque trace est alors expliquée par l’adulte qui demande aux élèves du groupe de participer
  • l’adulte peut alors relancer les élèves ou certains élèves en particulier sur des éléments précis : les élèves moins parleurs seront sollicités pour leur permettre de s’exprimer devant le grand groupe ces derniers ayant déjà verbalisé lors de l’atelier
  • ce regroupement donne la possibilité de réactiver ce qui a été dit, vu lors de l’atelier dans un temps différé à partir des différents supports crées lors de l’atelier
  • l’adulte pourra ainsi observer les facultés de mémorisation et de réactivation des élèves et de certains élèves repérés lors des ateliers à effectif réduit
    Compétences travaillées :► répondre à des questions► échanger, raconter, inventer, anticiper► identifier les personnages► développer sa personnalité► découvrir le monde de l’écrit► amener l’élève à comprendre une histoire► attirer l’attention sur des mots, des tournures de phrases, des expressions► reformuler, élucider, mémoriserCoopérer et devenir autonome► Accepter de travailler dans un groupe► Faire preuve d’autonomie, d’effort et de persévérance► S’engager dans un projet ou une activité

Phase 2 : entrée dans le livre par une lecture orale (lecture entendue)Matériel :

  • un livre pour l’adulte
  • cartes avec représentations des personnages et éléments rencontrés par le héros
  • affiche pour noter les propositions des élèves

Se familiariser avec l’écrit► Ecouter et comprendre un texte lu par l’adulte Se familiariser avec l’écrit ► Produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’ il puisse être écrit par un adulte.

  • l’adulte lit le récit sans montrer les illustrations aux élèves afin de ne pas faire découvrir tout de suite le personnage aux yeux fermés (cécité ? qui n’est montrée que par l’illustration)
  • les élèves doivent imaginer les lieux, les personnages, les situations
  • faire une synthèse des personnages :
  • quels sont les personnages ?
  • noter en vrac les propositions des élèves
  • de qui parle-t-on en premier ? petit géant
  • qui rencontre-t-il ? amener les élèves à citer tous les personnages, les éléments rencontrés
  • pour aider avoir à disposition des cartes sur lesquelles sont représentés les personnages, les éléments, les disposer sur la table au fur et à mesure des rencontres
  • comprendre la structure du récit : à chaque fois petit géant rencontre un personnage ou un élément et lui pose toujours la même question : « De quelle couleur est le vent ? »
  • synthèse collective en regroupement
  • atelier : dessiner les personnages, les éléments : petit géant, le vieux chien, le loup, l’éléphant, la montagne, le village…..
  • chaque élève dessinera un personnage, un élément ou plusieurs en fonction de ses capacités
  • en synthèse collective faire une affiche des personnages en inscrivant leur nom

Phase 3 : lecture d’approfondissement : lecture entendue puis montrer les illustrationsMatériel :

  • un livre pour adulte
  • cartes des personnages et éléments rencontrés
  • un livre par élève
    S’approprier le langage► raconter, en se faisant comprendre, un épisode vécu inconnu de son interlocuteur, ou une histoire inventée ► prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue.Se familiariser avec l’écrit►Se repérer dans un livre
  • l’adulte relit le récit, les élèves présentent successivement les cartes des personnages et éléments (rappel de l’activité de la phase 2)
  • l’adulte questionne, relance, demande des explications puis montre les illustrations
  • chaque illustration présentée sera commentée
  • au fur et à mesure de la présentation des illustrations des élèves comprennent-ils que le petit géant est peut-être aveugle ? si aucun élève ne le remarque, demander « Regardez bien petit géant sur ces illustrations, vous ne remarquez rien…. », « Regardez son visage…. »… amener les élèves à s’apercevoir que petit géant a les yeux fermés sur toutes les illustrations : symbolisation du fait qu’il est aveugle, qu’il ne voit pas
  • feuilleter le livre devant chaque élève pour leur faire sentir « le vent » des feuilles du livre
  • donner un livre par élève et relire l’histoire : amener les élèves à comprendre le ressenti de petit géant à travers le récit, faire appel aux expériences menées avant la lecture du livre, amener les élèves à s’identifier à petit géant à travers ce vécu d’expériences
  • toucher certaines illustrations les yeux ouverts et les yeux fermés
  • la page de l’éléphant : toucher la page pour sentir les contours de l’éléphant, on ne voit que la trompe
  • la page du village, les rideaux
  • la page de la fenêtre : les contours de la fenêtre
  • la page de la pluie
  • puis laisser les élèves découvrir les surprises des autres pages
  • chaque élève feuillette les pages de son livre pour sentir le vent des pages
  • se rappeler les ateliers expérimentaux de la phase 1

Phase 4 : propositions d’exploitations complémentaires

  • ateliers scientifiques liés au 4 sens
    découvrir les 5 sens et leurs fonctions
  • ateliers scientifiques liés à l’air
    ► Prendre conscience de l’existence de l’air.
  • recherches sur les animaux rencontrés par petit géant
  • rechercher des ouvrages en BCD, en bibliothèque de quartier
  • faire une fiche d’identité
  • le nom
  • où il vit
  • ce qu’il mange
  • comment il se déplace
  • comment s’appelle son petit
    Découvrir le monde ►connaître des manifestations de la vie animale, les relier à de grandes fonctions : croissance, nutrition, locomotion, reproduction ;

Phase 5. mise en réseauOuvrages liés à la cécité ou autre handicap, « sentir » malgré un handicap, percevoir le monde autrement► se familiariser avec l’écrit► découvrir et connaître quelques ouvrages et textes du patrimoine

  • « Le livre noir de toutes les couleurs » Menema Cottin, Rosana Faria : livre dans les écoles car sélectionner lors du PLE Cycle 1 2008/2009, exploitation proposée, différents livres sont proposés dans cette exploitation Thomas, le héros du livre est non voyant, il ne voit pas les couleurs comme les autres cependant il utilise les mots pour nous en parler. Ce petit garçon donne du goût, des formes, des odeurs et des sensations aux couleurs qui nous entourent au quotidien. A travers son vécu, sa vie de tous les jours, les couleurs prennent une autre dimension, celle de l’imaginaire.
  • « 7souris dans le noir » Ed Young, Milan : Sept souris aveugles tentent tour à tour de formuler des hypothèses pour percer le mystère d’une chose bien étrange qui leur fait face. Chacun explore ainsi une partie et donne...
  • « Emeline qui voit tout » Pierre Coran, Casterman : Cet album est destiné aussi bien aux jeunes lecteurs déficients visuels qu’aux enfants voyants. Sur une page, le texte en braille, en face, le texte en lettres blanches sur fond...
  • « Ce que Thomas voit », Christian Merveille, Mango : Thomas est aveugle. Ce que ses yeux ne voient pas, il se l’imagine. Un moment tout doux avec un petit garçon excessivement attentif qui connaît la chaleur des sons et l’odeur des...
  •  maison d’édition « Les doigts qui rêvent » proposant des ouvrages, des thèmes : consulter leur site
  • démarche de mise en réseau proposée par le DVD : « Apprentissages à l’école maternelle » Scéren, CRDP Amiens, la culture partagée : Les cultures orales, mise en réseau d’ouvrages

Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers, Prix littéraire Cycle 1 de Gennevilliers

Documents joints