Publié : 3 mars 2014

« Mercredi »

« Mercredi »Anne Bertier,MemoLe mercredi, c’est le jour des enfants, le jour de l’amusement. Petit Rond et Grand Carré profitent de ce moment pour s’adonner à leur jeu préféré : se métamorphoser en tout ce qui leur passe par la tête. Et les deux compères ne manquent pas d’inspiration : ils se transforment tour à tour en champignon, fleur, etc. On peut résumer cet album en quelques mots : histoire d’une amitié, puis d’une fâcherie, puis d’une rupture et enfin d’une réconciliation par l’entraide. Médiathèque départementale de Seine et MarneDémarche générale pour l’exploitation de l’ouvrage :

  • l’observation du livre est toujours menée en atelier avec peu d’élèves pour permettre :
  • l’observation des réactions des élèves par l’adulte (réactions non verbales sourires,
    expressions du visage qui ne peuvent être perçues que lors d’un petit regroupement)
  • les relances à partir de cette observation : relances individuelles, soit de groupe en partant des réactions verbales et non verbales des élèves, les questions seront ouvertes pour permettre aux élèves de répondre en utilisant des mots, des expressions, des phrases….
  • Exemple de questionnement lors d’une réaction du visage : « Oh !! tu as remarqué quelque chose….tu peux nous montrer…tu peux nous dire ce que tu as vu ? »
  • L’élève a alors la possibilité de montrer dans le livre ce qui a provoqué sa réaction : l’adulte part alors de cette base pour relancer par rapport au support montré et déclencher une réaction verbale
  • L’élève peut exprimer par mots, expressions ou phrases suivant ses capacités langagières ce qui a suscité sa réaction : l’adulte part alors de cette base langagière et du support livre pour procéder à différentes relances, sollicitations individuelles ou collectives.
  • Pendant la séance en atelier du matériel peut être utilisé pour faire manipuler les élèves
    • Lors des phases d’hypothèses, l’adulte note systématiquement les hypothèses des élèves pour :
  • Montrer aux élèves l’écriture de ce qu’ils disent (dictée à l’adulte) : l’adulte peut alors demander à un élève, aux élèves de répéter (permanence du discours), si l’oral a changé avec changement d’idée, l’adulte fait remarquer à l’élève ce changement en lui répétant texto ce qui avait été dit au départ en relisant ce qui est écrit :
    ▪ L’adulte répète ce qui a été dit plusieurs fois▪ L’adulte oralise ce qu’il écrit
  • Montrer une trace écrite mémoire d’activité et de pensée : cette trace écrite de groupe sera affichée et relue lors de la phase de synthèse collective en regroupement réunissant tous les élèves après que tous soient passés en ateliers
  • Cette trace permet d’avoir une mémoire, de relancer certains groupes, certains élèves en particulier
    ► Produire un énoncé oral dans une forme adaptée pour qu’il puisse être écrit par un adulte.
    • affiner l’observation du livre en amenant les élèves à observer des éléments de façon plus précise que lors d’une observation en regroupement avec lecture d’images, retour sur le texte, mise en lien texte images, retour en arrière dans livre pour rechercher tels ou tels éléments particuliers :
  • Cette démarche de lecture recherche amène les élèves à appréhender la lecture d’une manière différente non linéaire afin de répondre à des questionnements
  • Ces lectures d’approfondissement, ces retours sur le texte permettent de travailler la reconnaissance des personnages, leur implication dans l’histoire (personnage principal, secondaire…), la reconnaissances des lieux en fonction d’une chronologie, le comportement des personnages (psychologie) amenant à percevoir des éléments particuliers du récit, d’attirer l’attention sur certains mots, tournures de phrases pour comprendre des moments implicites …..
  • clarifier et identifier ce qui pose problème afin de montrer aux élèves comment faire pour surmonter ces problèmes
  • revenir sur l’histoire, la réviser, la redire, la reprendre
  • ce retour sur le texte permet aux élèves de passer de l’identification à la distanciation afin d’être capable d’appréhender :
  • l’organisation du texte
  • sa forme
  • son aspect esthétique qui amène au plaisir de lire
    • Mise en place d’un rappel de récit au début de chaque nouvelle séance :
  • Chaque nouvelle séance en atelier commence par un rappel de récit qui peut être mené de différentes façons
  • Rappel de récit avec support : l’adulte ne dit rien mais montre les pages de l’ouvrage qui ont été abordées lors du ou des précédents ateliers :
  • un élève est sollicité pour lui permettre de mener ce rappel de récit seul du début jusqu’à la fin
  • l’adulte ou les autres élèves interviennent pour apporter des informations
    ► prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue.
  • les autres élèves peuvent être sollicités individuellement à leur tour
  • l’adulte peut solliciter tout d’abord un élève parleur puis solliciter par la suite un élève plus en difficulté qui aura profité du 1er rappel de récit
  • Rappel de récit avec support matériel utilisé lors des ateliers ex : cartes personnages
  • Les élèves sont sollicités collectivement pour positionner les cartes dans l’ordre de l’histoire : le rappel de l’histoire se fera collectivement avec la manipulation des cartes
  • Un élève est sollicité par la suite pour faire un rappel de récit une fois les cartes ordonnées
  • Rappel de récit sans support : cette activité est à mettre en place pour certains élèves après avoir mis en œuvre les phases de rappel avec support
  • Le support livre est à disposition pour vérifier pour chercher de l’aide
  • L’adulte reprend le rappel de récit avec le livre en racontant l’histoire et en montrant les pages : bien dire aux élèves que l’adulte « raconte » avec ses mots mais ne lit pas car il est important de montrer la différence entre les deux actes les élèves faisant souvent la confusion
  • Il est nécessaire de varier les démarches de rappel de récit au cours des ateliers afin d’amener les élèves à travailler des compétences différentes
    ► formuler, en se faisant comprendre, une description ► raconter, en se faisant comprendre, une histoire inventée dont les principaux éléments ont été mémorisés
  • Regroupement permettant aux élèves :
  • de partager leurs impressions en verbalisant, en observant les différentes traces écrites des différents ateliers : chaque trace est alors expliquée par l’adulte qui demande aux élèves du groupe de participer
  • l’adulte peut alors relancer les élèves ou certains élèves en particulier sur des éléments précis : les élèves moins parleurs seront sollicités pour leur permettre de s’exprimer devant le grand groupe ces derniers ayant déjà verbalisé lors de l’atelier
  • ce regroupement donne la possibilité de réactiver ce qui a été dit, vu lors de l’atelier dans un temps différé à partir des différents supports créés lors de l’atelier
  • l’adulte pourra ainsi observer les facultés de mémorisation et de réactivation des élèves et de certains élèves repérés lors des ateliers à effectif réduit
    Compétences travaillées :► répondre à des questions► échanger, raconter, inventer, anticiper► identifier les personnages►développer sa personnalité►découvrir le monde de l’écrit►amener l’élève à comprendre une histoire►attirer l’attention sur des mots, des tournures de phrases, des expressions► reformuler, élucider, mémoriserCoopérer et devenir autonome► Accepter de travailler dans un groupe► Faire preuve d’autonomie, d’effort et de persévérance► S’engager dans un projet ou une activité

Propositions d’activités :

Phase 1. Découverte du livre (jusqu’à « champignon »)Atelier de 4/5 élèves en fonction des élèvesS’approprier le langage ► comprendre un message et agir ou répondre de façon pertinente ;► nommer avec exactitude un objet, une personne ou une action ressortissant à la vie quotidienne ;► formuler, en se faisant comprendre, une description ou une question ;► prendre l’initiative de poser des questions ou d’exprimer son point de vue.Se familiariser avec l’écrit►Identifier les principales fonctions de l’écrit ;►Ecouter et comprendre un texte lu par l’adulte ;

Matériel :

  • un livre pour l’adulte
  • des carrés bleus, des ronds oranges (plusieurs)
  • une frise de la semaine (celle de la classe)
  • des représentations de papillon, fleur, champignon, représentations différentes (photos, dessins, schémas…)
  • présenter le livre au groupe (l’adulte ne dit rien)
  • poser le livre sur la table et laisser les élèves le manipuler
  • laisser les élèves réagir, observer leur connaissance des formes et des couleurs
  • savent-ils nommer le rond, le carré ?
  • emploient-ils ce vocabulaire sans difficulté ?
  • énoncent-ils les couleurs sans se tromper ?
  • observer les élèves qui n’interviennent pas et les solliciter pour vérifier ces différents points
  • lecture du titre : « Mercredi »
  • mettre en liaison le titre et les jours de la semaine par un questionnement
  • « regardons le frise de la semaine », « quel jour est le mercredi ? » : l’utilisation de la frise de la classe essentiellement observée lors du regroupement des rituels permet de travailler dans la transversalité et de montrer aux élèves la mise en lien de connaissances
    ► transférer et utiliser des connaissances dans un contexte différent
  • laisser les élèves chercher et montrer le jour, quand un élève montre un autre jour le lire pour lui montrer le décalage et l’erreur
  • une fois le mercredi repéré : « que pouvons nous dire ? » : réponse attendue : « nous n’avons pas école » ou « nous restons à la maison » ou « maison »
  • si les élèves ne manifestent pas cette réponse les solliciter en les guidant par une question fermée « Avons-nous école ce jour là ? » : non
  • puis continuer par une question ouverte : « que faites vous ce jour- là ? » : les réponses peuvent être différentes allant des activités sportives aux jeux, sorties….
  • amener les élèves à comprendre que les deux personnages du livre sont comme eux le mercredi, ils vont jouer (identification)
  • lecture du texte sans montrer le livre les deux premières pages (« … ils se transforment aussitôt »)
  • montrer les pages : il n’y a pas d’illustrations, les élèves réagissent-ils ?
  • motiver la découverte de la suite du livre : « Quel peut être ce jeu ? comment vont-ils jouer ? » nous allons le découvrir… vous êtes prêts !! » : découverte des manipulations permettant de représenter les mots
  • lire le texte sans montrer les illustrations
  • « Papillon », « fermer les yeux et imaginez un papillon »
  • « ouvrez les yeux, regardez voici des images représentant des papillons »
  • les présenter une par une en nommant à chaque fois s’il s’agit d’une photo d’un vrai papillon, d’un dessin fait par quelqu’un, d’un schéma ……
  • « comment grand carré va-t-il se transformer en papillon ? »
  • laisser les élèves s’exprimer, questionner, relancer
  • « Attention vous êtes prêts, je montre comment grand carré se transforme en papillon » : montrer l’illustration en cachant l’illustration du rond
  • « comment a fait grand carré ? » : les élèves vont peut-être réagir en cherchant le carré qui s’est transformé en deux triangles (transformation non évidente pour des jeunes enfants)
  • laisser réagir les élèves puis leur montrer la transformation en manipulant un carré :
  • le plier pour montrer un triangle : « Comment s’appelle cette nouvelle forme ? », amener le mot et le vocabulaire lié à cette forme
  • plier et déplier plusieurs fois le carré qui se transforme successivement au fur et à mesure des pliages en triangle
  • découper le carré sur la pliure puis montrer les deux triangles, plusieurs fois de suite réunir et séparer les formes afin de créer les triangles et de reconstituer le carré
  • donner à manipuler des triangles bleus aux élèves pour rechercher la forme de l’illustration
  • même démarche pour le rond :
  • lire le texte, imaginer comment petit rond va se transformer en papillon
  • montrer l’illustration
  • montrer le découpage
  • donner à manipuler le rond pour former un papillon
  • « attention voici un nouveau mot : « fleur » »
  • même démarche mais les manipulations seront faites par l’adulte
  • arrêt à « champignon »

Phase 2 : lecture de la suite de l’histoire de « Regarde Petit Rond »… « …je ne joue plus »Matériel :

  • un livre pour l’adulte
  • lire le texte sans montrer les illustrations
  • laisser un petit moment aux élèves pour imaginer
  • montrer les illustrations
  • faire observer que Petit Rond ne s’est pas transformé
  • relire le texte :
  • que veut dire Petit Rond ? : procéder à un moment d’explication afin de faire comprendre aux élèves que Petit Rond ne peut pas se transformer comme Grand Carré
  • lire la suite du texte puis montrer les illustrations
  • faire remarquer que Petit Rond n’a toujours pas changé de place sur l’espace page, il est toujours placé dans le même coin de la page
  • lire la dernière page « Et chacun va dans son coin » : que se passe-t-il ? qu’est-ce que cette phrase veut dire ? (implicite)
  • expliciter la mésentente des deux éléments
  • que va-t-il se passer par la suite ?
  • faire des hypothèses sur la suite
  • les noter sur une affiche

Phase 3 : lecture de la suite de l’histoire de « mais très vite … » à « …Petit rond et Grand Carré s’en donnent à cœur joie »Matériel :

  • le même que phase 2
  • affiche hypothèses
  • des étiquettes prénom d’élèves ayant un « i »
  • représentation des objets (photos, images, dessins)
  • après un rappel de récit
  • lire le texte puis montrer l’illustration : que se passe-t-il ? Petit Rond va rejoindre Grand Carré
  • que vont-ils faire ? imaginer des figures ensemble : que va-t-il se passer ?
  • laisser les élèves s’exprimer sur la suite
  • lire le texte sans montrer l’illustration
  • amener les élèves à avoir une image mentale du « i » : « Comment fait-on le « i » ? »
  • comment peut-on le savoir ? des élèves vont peut-être proposer de regarder l’écriture des prénoms d’élèves de la classe ayant un « i » : dans ce cas, demander aux élèves d’aller rechercher les étiquettes prénoms
  • se déplacer dans le coin regroupement ou avoir à disposition les étiquettes sur la table
  • laisser les élèves rechercher les prénoms
  • sélectionner des prénoms (recherche orale/phonétique) et rechercher le « i »
  • mettre en mots la façon dont on peut écrire le « i »
  • qui va faire le point du « i » ? Petit Rond
  • qui va faire la barre ? Grand carré
  • accepter cependant les propositions des élèves et montrer l’illustration
  • continuer la lecture puis montrer l’illustration
  • faire observer les changements de Grand Carré : réactivation des découpages observés en phase 1 : cette illustration représente-t-elle quelque chose ?
  • tourner la page (le bonbon) cacher le clown et montrer l’illustration sans lire le texte
  • laisser les élèves trouver le mot correspondant à la représentation
  • même démarche pour le clown
  • page suivante
  • lire le texte et montrer l’illustration
  • demander aux élèves de retrouver le bol, le bonnet, le bateau
  • parler de ces représentations :
  • le bonnet : Grand Carré fait le pompon : avoir un bonnet avec pompon à montrer aux élèves
  • le bateau : Petit Rond fait la coque, Grand carré fait la voile : montrer une photographie de bateau et mettre en liaison
  • le bol : même démarche : avoir un bol correspondant à la représentation à montrer
  • faire remarquer que Petit Rond est coupé en deux (moitié de rond)

Phase 4 : lecture de la suite de l’histoireMatériel :

  • un livre pour l’adulte
  • un cache pour cacher les pages suivantes
  • carré et rond à découper
  • rappel de récit : rappeler les figures faites par les deux formes dans le passage précédent
  • lecture du texte puis
  • montrer les illustrations
  • faire régulièrement remarquer les changements de Petit Rond ou grand Carré, ne pas hésiter à découper un rond ou un carré pour montrer les transformations
  • page « Parfois c’est étrange » : laisser les élèves observer les illustrations : « Petit Rond et grand Carré forment-ils quelque chose que nous connaissons ? »
  • page suivante : mettre en liaison la page précédente et celle-ci pour montrer la transformation : nommer les objets ou animaux représentés
  • page suivante : lecture du texte puis montrer les illustrations
  • faire repérer le pâtissier, la casserole, la cuillère, le rouleau
  • avoir ces objets à disposition : parler de leur fonction à quoi servent-ils ?
  • faire observer la coiffe du cuisinier : la toque, avoir une photographie de cuisinier proche de la représentation
  • continuer la lecture
  • dernière page : laisser parler les élèves sur cette illustration
  • la mettre en liaison avec celle représentant le texte « chacun va de son côté »
  • faire un bilan de l’histoire

Phase 5 : S’approprier la notion de « rond » et « carré » pour « jouer au jeu de petit rond et grand carré »

  • Distinguer rond et carré, apprendre à les nommer (atelier) : manipulation de formes
  • bac avec uniquement des ronds et des carrés mélangés
  • consigne « Trier et sortir du bac tous les carrés » : les placer dans une cuvette
  • laisser les élèves manipuler
  • vérifier avec le livre et les formes représentées : reprendre les formes mises à l’écart dans la cuvette et vérifier qu’il s’agit bien d’un carré en comparant avec « grand carré » du livre
  • en cas d’erreur comparer avec le rond et redéfinir la forme, le remettre dans le bac avec les autres ronds
  • définir des critères pour reconnaître le carré , le rond
  • toucher chaque forme et mettre en mots, cette activité nécessite que des activités de graphisme liées aux tracés de traits verticaux, horizontaux aient été mises en place lors d’une précédente période :
  • ex : le rond « notre doigt tourne autour »
  • ex : le carré « cela fait comme un trait »
  • toucher chaque forme les yeux fermés : chaque élève touche plusieurs carrés et ronds mis à disposition et doit dire de quelle forme il s’agit
  • jeu collectif « Reconnaître un rond, un carré les yeux fermés » : mise en place du jeu en petit groupe dirigé avant de le mettre en place lors d’un atelier suivant
  • Distinguer rond et carré les yeux fermés : réactivation de l’atelier précédent, réactivation de l’image mentale :
  • procéder au même jeu sans voir les formes
  • les élèves sont en atelier de 4 élèves
  • consigne rappel de l’activité précédente :
  • laisser parler les élèves puis annoncer
  • « Vous vous souvenez quand vous avez trié et sorti du bac les formes, après vous les avez touchées… » : laisser les élèves parler de l’activité, relancer, questionner, avoir le matériel à disposition », « aujourd’hui vous allez à nouveau manipuler les formes mais sans les voir ; vos yeux seront cachés, vous ne pourrez reconnaître les formes qu’avec vos doigts en les touchant »
  • chaque élève va manipuler en nommant chaque forme manipulée
  • l’adulte prend les formes et les place dans des bacs avec la représentation rond/carré
  • vérification, l’élève enlève son bandeau et le groupe vérifie en verbalisant les critères dégagés en phase précédente
  • nouvel élève, même démarche
  • Faire l’empreinte de ronds, de carrés
  • mettre à disposition des élèves des carrés et ronds de différentes tailles
  • placer ces éléments sur une feuille blanche : « Comment garder une marque de cette forme » (en montrant que quand on enlève la forme il ne reste plus rien sur la feuille)
  • amener les mots « trace »/ « empreinte » du carré et du rond
  • montrer aux élèves
  • leur donner le matériel pour s’entraîner (atelier qui aura lieu plusieurs fois pour réactiver la manipulation non évidente pour un jeune enfant)
  • faire une affiche avec l’empreinte de plusieurs ronds et carrés
  • Rechercher dans la classe les objets qui sont ronds, carrés
  • les élèves vont chercher, rechercher dans la classe les objets, en avoir placé en plus pour que les élèves trouvent différents éléments
  • faire une synthèse par rapport aux objets rapportés par les élèves
  • faire l’empreinte de ces objets et les comparer avec l’affiche empreinte
  • découper des ronds, découper des carrés : il est évident que lors de la synthèse du découpage il n’y aura pas de ronds et carrés exactement découpés, le signaler aux élèves lors de la synthèse en leur disant qu’il fallait s’approcher de la forme
  • formes pré-dessinées plus ou moins grandes en fonction de l’habileté des élèves
  • renouveler cet atelier plusieurs fois dans l’année et montrer l’évolution du découpage (montrer la marge de progrès)
  • Dessiner des ronds et des carrés avec différents outils
  • pinceaux plus ou moins fins
  • gros feutres
  • crayon à papier
  • stylo
    Phase 6 : Jouer au jeu de petit rond et grand carré
  • les élèves ayant eu des manipulations différentes le jeu peut être lancé
  • mettre à disposition des élèves des bacs avec des ronds et des carrés (en carton)
  • donner un mot : on peut reprendre les mots du livre
  • demander aux élèves de transformer le rond et le carré en….
  • Laisser les élèves manipuler
  • Faire une synthèse en demandant aux élèves d’expliquer comment ils ont fait (les ateliers d’activités préalables pourront les aider à ce niveau), sinon reprendre leur verbalisation pour les aider à mettre en mots
  • Photographier les manipulations
  • Créer une porte-vues de classe et un porte-vues qui sera montré aux parents (maison)
  • L’élève expliquera alors à des personnes qui n’étaient pas présentes ce qu’il fallait faire (langage d’évocation)

Phase 7 : Exploitations complémentaires :

  • Créer des figures à partir de ronds et de carrés
  • construire une composition imposée
  • construire une composition libre
  • Découverte du monde :
  • le papillon :
  • décrire un papillon
  • de la chenille au papillon
  • la fleur
  • planter des fleurs de différentes sortes
  • observer une fleur
  • le champignon
  • observer un champignon réel
  • observer différents champignons
  • Mise en réseau littéraire
  • « Pezzettino » Léo Lionni
  • « Quatre petits coins de rien du tout » Jérôme Ruillier bilboquet 
  • « Jouons avec les Ronds » de Manami Fuchide (Didier Jeunesse)
  •  « Jouons avec les carrés »
  •  « Jouons avec les Triangles »
  •  « Dessine-moi … une maison de Roxane » Marie Galliez (AUZOU)
  •  « M et Mme & leurs enfants » de Mélissa Pigois (Belize)
  •  « De toutes les formes ! Les formes dans l’art », de Béatrice Fontanel (collection « Mon premier Musée, éditeur palette)
  •  « Tout en formes » de Kindersley et Dorling (Hatier)
  •  « Carrés et compagnie » de Agnès Vanderwiele (nathan)
  •  « Le petit chaperon rouge et les formes » de Anne-Laure WITSCHGER (Frimousse présence)
  • « Elmer l’éléphant » David McKee
  •  « Ronds et carrés » de Nathalie Parain (Père Castor Flammarion)
  •  « Petit triangle a 3 ans » de Philippe Sedletzki (ecole des Loisirs Archimède)
  •  « Petite tache » de Lionel Lee Néouanic (editions des Grandes Personnes)
  •  « Des ronds et des carrés » de Jill Hartley (Didier Jeunesse)

Florence Breuneval, CPC Gennevilliers, Prix littéraire cycle 1 de Gennevilliers

Documents joints

  • « Mercredi », OpenDocument Text, 33.4 ko

    Version OOo Writer de cet article