Vous êtes ici : Accueil > PALM@IR & Prix Littéraire > 01.Le PRIX LITTERAIRE > Le Prix 2012 2013 > « Une chanson d’ours »
Publié : 3 mars 2014

« Une chanson d’ours »

« Une chanson d’ours »Benjamin Chaud,HéluimRésumé du livreAlors que Petit ours commençe tranquillement son hibernation avec son papa, une abeille vient le narguer en passant à toute allure devant sa tanière. Instantanément le gourmand a une envie irrésistible de miel et décide de prendre en chasse la petite bête virevoltant à grands bruits... Papa ours, prenant aussitôt conscience de l’absence de son petit, se réveille. « Mais où a-t-il filé ? » se demande-t-il très inquiet. Ni une ni deux, il part à sa recherche...Analyse :Tout au long des pages de son nouvel et très grand ouvrage, Benjamin Chaud nous fait assister à une course-poursuite effrénée absolument réjouissante entre le craquant ourson et son papa affolé, dans les bois et à travers la ville... jusqu’à l’Opéra de Paris ! Une cavalcade absolument exquise qui se déroule pour notre plus grand plaisir au milieu de somptueux décors fourmillant de détails et regorgeant de petites scènes racontant une multitude d’autres histoires. Ce superbe album devient un véritable jeu d’observation lorsque Benjamin Chaud nous invite – petits et grands – à aider Papa ours à retrouver son intrépide progéniture sur ses immenses douze double-pages richement composées. Du grand art pour un régal de lecture, à savourer en famille.Marie.
Dimanche 23 octobre 2011.
In Lecture & CieDémarche générale pour l’exploitation de l’ouvrage :

  • l’observation du livre est toujours menée en atelier avec peu d’élèves pour permettre :
  • l’observation des réactions des élèves par l’adulte (réactions non verbales sourires,
    expressions du visage qui ne peuvent être perçues que lors d’un petit regroupement)
  • les relances à partir de cette observation : relances individuelles, soit de groupe en partant des réactions verbales et non verbales des élèves, les questions seront ouvertes pour permettre aux élèves de répondre en utilisant des mots, des expressions, des phrases….
  • Exemple de questionnement lors d’une réaction du visage : « Oh !! tu as remarqué quelque chose….tu peux nous montrer…tu peux nous dire ce que tu as vu ? »
  • L’élève a alors la possibilité de montrer dans le livre ce qui a provoqué sa réaction : l’adulte part alors de cette base pour relancer par rapport au support montré et déclencher une réaction verbale.
  • L’élève peut exprimer par mots, expressions ou phrases suivant ses capacités langagières ce qui a suscité sa réaction : l’adulte part alors de cette base langagière et du support livre pour procéder à différentes relances, sollicitations individuelles ou collectives.
  • Pendant la séance en atelier du matériel peut être utilisé pour faire manipuler les élèves avec un matériel spécifique à l’ouvrage (cartes personnages, cartes lieux, …..)
  • Lors des phases d’hypothèses, l’adulte note systématiquement les hypothèses des
    élèves pour :
  • Montrer aux élèves l’écriture de ce qu’ils disent (dictée à l’adulte) : l’adulte peut alors demander à un élève, aux élèves de répéter (permanence du discours), si l’oral a changé avec changement d’idée, l’adulte fait remarquer à l’élève ce changement en lui répétant texto ce qui avait été dit au départ en relisant ce qui est écrit
  • L’adulte répète ce qui a été dit plusieurs fois
  • L’adulte oralise ce qu’il écrit
  • Montrer une trace écrite mémoire d’activité et de pensée : cette trace écrite de groupe sera affichée et relue lors de la phase de synthèse collective en regroupement réunissant tous les élèves après que tous soient passés en ateliers
  • Cette trace permet d’avoir une mémoire, de relancer certains groupes, certains élèves en particulier
  • d’affiner l’observation du livre en amenant les élèves à observer des éléments de façon
    plus précise que lors d’une observation en regroupement avec lecture d’images, retour sur le texte, mise en lien texte images, retour en arrière dans livre pour rechercher tels ou tels éléments particuliers :
  • Cette démarche de lecture recherche amène les élèves à appréhender la lecture d’une manière différente non linéaire afin de répondre à des questionnements
  • Ces lectures d’approfondissement, ces retours sur le texte permettent de travailler la reconnaissance des personnages, leur implication dans l’histoire (personnage principal, secondaire…), la reconnaissances des lieux en fonction d’une chronologie, le comportement des personnages (psychologie) amenant à percevoir des éléments particuliers du récit, d’attirer l’attention sur certains mots, tournures de phrases pour comprendre des moments implicites …..
  • clarifier et identifier ce qui pose problème afin de montrer aux élèves comment faire pour surmonter ces problèmes
  • revenir sur l’histoire, la réviser, la redire, la reprendre
  • ce retour sur le texte permet aux élèves de passer de l’identification à la distanciation afin d’être capable d’appréhender :
  • l’organisation du texte
  • sa forme
  • son aspect esthétique qui amène au plaisir de lire
  • Regroupement permettant aux élèves :
  • de partager leurs impressions en verbalisant, en observant les différentes traces écrites des différents ateliers : chaque trace est alors expliquée par l’adulte qui demande aux élèves du groupe de participer
  • l’adulte peut alors relancer les élèves ou certains élèves en particulier sur des éléments précis : les élèves moins parleurs seront sollicités pour leur permettre de s’exprimer devant le grand groupe ces derniers ayant déjà verbalisé lors de l’atelier
  • ce regroupement donne la possibilité de réactiver ce qui a été dit, vu lors de l’atelier dans un temps différé à partir des différents supports créés lors de l’atelier
  • l’adulte pourra ainsi observer les facultés de mémorisation et de réactivation des élèves et de certains élèves repérés lors des ateliers à effectif réduit
    Compétences travaillées par cette démarche :► répondre à des questions► échanger, raconter, inventer, anticiper► identifier les personnages► développer sa personnalité► découvrir le monde de l’écrit► amener l’élève à comprendre une histoire► attirer l’attention sur des mots, des tournures de phrases, des expressions► reformuler, élucider, mémoriserCoopérer et devenir autonome► Accepter de travailler dans un groupe► Faire preuve d’autonomie, d’effort et de persévérance► S’engager dans un projet ou une activité

Proposition d’exploitation :

  • en atelier de 4/5 élèves, point de départ de l’observation et de la lecture
  • Matériel :
  • Un livre pour l’adulte
  • Un livre par élève
  • Des cartes personnages et lieux (images scannées et réduites) pour recréer le parcours de l’ours et petit ours au fur et à mesure des lectures, ces cartes permettent de créer un lien entre chaque séance
  • pour chaque lecture de pages ou de passages :
  • un découpage n’est pas spécifiquement proposé car celui-ci dépend des élèves qui seront dans le groupe, pour certains la lecture se fera page par page afin d’attirer leur attention sur des éléments du texte et/ou de l’illustration, pour d’autres la découverte pourra englober plusieurs pages
  • l’enseignant proposera donc un découpage différencié suivant les groupes en fonction des besoins recensés dans sa classe
  • lecture du texte sans montrer l’illustration
    ► créer une image mentale à partir du texte
  • certains mots ou expressions peuvent alors être expliqués afin de faire comprendre l’univers de référence : ex : hibernation, la truffe, l’opéra…..
  • afin de créer un univers de référence fiable on peut envisager de mener conjointement des recherches sur « l’ours », sur « l’Opéra Garnier »
  • il est alors intéressant d’avoir lors des ateliers complémentaires des illustrations qui soutiennent et complètent les éléments du texte : ex : avoir des photos de l’Opéra Garnier pour montrer aux élèves que ce lieu existe à Paris et montrer la ressemblance de l’illustration avec la photo
  • ou
  • montrer un power point répertoriant des photographies de l’Opéra Garnier en liaison avec les illustrations (cf. activité proposée à la fin de l’exploitation)
  • parler et discuter du texte :
  • quels sont les personnages ?
  • à quelle saison se passe l’histoire ? : élément explicite : « C’est l’hiver », élément implicite indiqué par le mot « hibernation », il est donc nécessaire de mener des recherches pour amener les élèves à faire le lien entre ce mot qui indique une période de l’année donc une saison : qu’est-ce que l’hibernation ?
  • dans quel(s) lieu(x) ?.....
    ► percevoir, clarifier, hiérarchiser les informations avant de découvrir l’illustration
  • montrer l‘illustration : laisser les élèves observer chaque illustration riche en détails qui peuvent être perturbants d’où la nécessité de lire le texte avant de montrer l’illustration
  • retrouver les éléments perçus lors de la lecture du texte, clarifier à nouveau certains éléments avec l’aide de l’illustration
  • chercher petit ours : faire prendre conscience aux élèves que Petit ours est toujours accompagné de l’abeille sur l’illustration : pourquoi ?
  • faire observer l’illustration : Petit ours est derrière l’abeille, en déduire qu’il la suit
  • faire remarquer que sur certaines illustrations (intérieur salle de l’Opéra, Grand ours sur la scène)) on n’aperçoit plus l’abeille  puis elle réapparaît dans les illustrations suivantes
  • observer Petit ours dans la salle de spectacle au moment où les autres personnes découvrent que Gand ours est un vrai ours : quel est son comportement ?
  • poser sur la table l’illustration scannée et réduite de la page étudiée, entourer petit ours une fois qu’il a été trouvé
  • chaque illustration sera collée sur une bande de papier assez longue au fur et à mesure des lectures (création d’un frise représentant le parcours de Petit ours et Grand ours)
  • lors du regroupement pour faire le point des lectures : un rouleau de papier peint sera utilisé ainsi que les illustrations à taille réelle pour permettre une meilleure lisibilité : à chaque fois on notera le lieu et on entourera petit ours
  • ce document sera la trace écrite mémoire des lectures successives
  • certaines pages demanderont plus de temps d’observation :
  • la forêt afin de repérer les éléments essentiels et les éléments secondaires qui perturbent, on peu dans ce cas faire un retour sur le texte et entourer, visualiser les éléments décrits par le texte puis observer à nouveau l’illustration pour faire un tour d’horizon sur les éléments qui sont sur l’illustration mais pas dans le texte
  • cette démarche peut être mise en place avec chaque page
  • sur certaines pages petit ours est difficile à trouver :
  • ex  : la ville : petit ours est sur le toit d’un immeuble page de droite (en haut) :
  • donner des indications aux élèves sur la façon de rechercher Petit Ours
  • qui cherchons nous ? mémoriser l’image de Petit Ours et de l’abeille
  • procéder à un balayage de l’image en commençant par le haut ou par le bas et en regardant précisément toute la page
    ► méthodologie : aborder une technique de balayage de l’illustration
  • Activités complémentaires :
  • Recherche sur les ours, les abeilles :
  • Fiche d’identité
  • Créer un porte vues avec différents renseignements sur l’ours : un porte-vues pour la classe, un porte-vues qui ira dans les familles
  • Littérature : Mise en réseau autour de l’ours
  • démarche de mise en réseau proposée par le DVD : « Apprentissages à l’école maternelle » Scéren, CRDP Amiens, la culture partagée : Les cultures orales
  • « Lucy » Olivier Douzou : Lucy est une abeille, Bruno est un ours apiculteur : rencontre entre deux personnages
  • « Toi et moi, petit ours », Martin Waddell, Pastel : il était une fois deux ours, grand ours et petit ours. Petit ours voulait jouer, mais grand ours n’avait pas le temps.
  • « Bravo petit ours », Martin Waddel, Pastel : Avec tendresse, une histoire sur les premiers pas et l’acquisition de l’autonomie.
  • Série de Waddel « Petit ours »
  • « Dans la tanière de l’ours » P. Henry, Ecole des Loisirs, documentaire
  • « Non », Claudia Ruega, Rue du Monde : Que c’est dur d’obéir toujours à ses parents ! Qu’il est dur d’aller se coucher, surtout pour la longue nuit de l’hibernation qui attend le petit ours frondeur du délicieux album de Claudia Rueda.Sur le thème de l’opposition parent/enfant, nous suivons, au milieu d’un paysage de plus en plus enneigé, l’obstination d’un ourson et la patience d’une mère devant la résistance de son enfant. Et cet enfant ira jusqu’au bout, trop loin peut être, créant ainsi un suspens effrayant dans les dernières pages de cet album très réussi.
  • « Au cœur de la nature avec le petit ours », S.Eszterhas, Gallimard Jeunesse, documentaire
  • « L’ours qui aimait le sucre d’érable » Lynd Ward, Le Genévrier : Ni son grand-père ni son père ne veulent d’une peau d’ours dans leur salon. Une décision qui humilie le jeune Johnny : tous les parents de ses copains en ont tué plus d’un. Que faire ? En chasser un lui-même ? A l’aube des années 1950, un jeune garçon vit dans la ferme familiale située aux confins des Etats-Unis et du Canada. Parti chasser un très grand ours dans la forêt voisine, il en ramène un petit ourson dont il fait son inséparable compagnon de jeux. Mais l’ourson grandit, grandit, grandit encore, ce qui chaque jour davantage inquiète le voisinage...
  • série des livres « Winny l’ourson »
  • Recherche sur l’opéra Garnier, mieux connaître ce monument
  • Créer un power point avec des photographies de l’opéra Garnier à mettre en liaison avec les illustrations du livre
  • Gestion du groupe : élève par binôme
  • Matériel : un livre par binôme
  • Consigne : « Je vais vous montrer une photographie de l’opéra Garnier, vous allez chercher dans le livre l’illustration qui lui correspond »
  • Montrer la photographie liée à l’Opéra Garnier
  • Laisser les élèves chercher l’illustration dans le livre, les observer
  • Une fois que l’illustration est trouvée les élèves portent le livre à deux pour montrer la ou les illustrations
  • Replacer ce monument dans Paris :
  • Partir d’un plan de la banlieue, faire repérer Gennevilliers, Paris
  • Proposer un plan agrandi de Paris
  • Faire repérer l’Opéra de Paris
  • Les ruches de l’opéra de Paris : Power point
  • Les spectacles de l’opéra de Paris : power point
  • Visite à l’Opéra de Paris :
  • N° de téléphone : 0825 05 44 05
  • Visite guidée acceptée pour enfants de 5 ans
  • Groupe de 20 à 25
  • 1h de visite
  • Prix : 6,50 E
  • Appeler 3 mois avant la date prévue de la visite

- Mise en lien avec une activité motrice en GS : l’expression corporelle : « Les sept secrets de Monsieur Unisson »collection « Les aventures de Pensatou et Têtanlère » Lou Tarr- Marion Devaux, éditions EPS, un album à danser

Florence Breuneval, CPC, Gennevilliers, Prix littéraire cycle 1 de Gennevilliers

Documents joints